Copie_de_FAUCHEUR_originelEn Franche Comté, comme dans toutes les régions françaises, la campagne pour les élections régionales est lancée depuis un certain temps, mais l'heure n'est plus aux rumeurs à propos des dépôts de listes.  La droite locale, qui espère bien reprendre la région à la gauche doit être radieuse car l'ex président de région, Jean-François Humbert , vient d'annoncer son renoncement. Celui-ci laissait entendre jusqu'alors qu'il présenterait une liste indépendante qui nuirait aux chances de succès d'Alain Joyandet  ministre de la coopération. http://www.macommune.info/actualite/jean-francois-humbert-j-ai-d-autres-centres-d-interet-dans-la-vie--13117.html

 

 

 

Il est facile d'imaginer le genre de pressions et  tractations  auxquelles a du être soumis ce « dissident ».  Sans rentrer dans le jeu des éloges inconsidérées et partisanes, il faut tout de même souligner l'attitude  vénérable de cet homme qui en 1998 , n'a pas hésité à remettre en jeu son élection à la présidence de la Franche-Comté ; du fait qu'il la devait aux voix FN (...)  La droite nationaliste ne lui pardonnera jamais et contribuera à la victoire de la gauche en 2004.

 

    Par la suite, hormis sa contribution (cette fois dans l'opposition) au conseil régional, en vertu de son engagement envers le peuple Tibétain, JFH fut missionné par le sénat français pour témoigner de son soutien au Dalaï Lama ; à l'occasion du cinquantième anniversaire de son gouvernement en exil.

 

 

 

A ce sujet, voici une partie de mon intervention sous le pseudo « personne »

 

Sur le blog / http://besagora.typepad.fr/besagora/2010/01/my-entry-2.html#comments

 

 

 

« @ anonyme, votre réaction spontanée aux propos de "politis 250" dénote plus votre penchant à la contradiction qu'une remarque objective... Vous n'avez sans doute pas pris la peine de lire le lien indiqué. Sinon, vous auriez découvert qu'il n'y est aucunement question de " vue déiste de la politique". Au contraire le sénat français, félicite le gouvernement Tibétain en exil, pour sa constitution où des religieux bouddhistes participent activement, et ce dans toute les règles de la démocratie. »

 

 

 

Ici aussi, toujours sur le même blog avec le pseudo « politis 250 »

 

« Comme je suis quelqu'un d'engagé, à propos de « bio-démocratie » (un terme à moi) je vous convie à lire le discours de Jean-François Humbert, à l'occasion de sa mission de représentant du Sénat au Tibet

 

http://www.jfhumbert.com/fichiers/Allocution-Tibet-JF-Humbert.pdf »

 

 

 

  Si j'insiste avec mes précédents posts (sur d'autres plates formes) et sur les différentes pérégrinations auxquelles elles sont tenues, c'est pour justifier la nécessité d'ouvrir un nouvel espace d'expression auquel les représentants des religions sont cordialement conviés.

 

  Après avoir lu le rapport en PDF du sénateur Humbert, vous aurez compris plus clairement ma recherche d'un sein débat dans le but d'établir d'autres perceptives dans la politique.  L'exemple unique Tibétain, parvenant à faire travailler de concert religieux et laïcs au sein de leur gouvernement, doit être pris en considération.

 

  D'autant plus que les feux de l'actualité du moment, se portent sur un différent diplomatique entre les USA est la Chine à l'occasion de la réception du Dalaï Lama par le président Obama. 

 

Comme quoi, causes et conditions œuvrent de concert pour mettre en lumière une nouvelle forme de gouvernance.