_drap_franchecomte_t

  A l’instar de la votation de nos voisins suisses, qui avait tant défrayé la chronique, une liste « non aux minarets » vient d’être déposée en Franche-Comté.Avant de crier au loup et se livrer à de nauséabonds amalgames, il convient de relativiser. S’il n’y avait pas eu de précédent outre-jura, ce genre d’opportunisme n’aurait jamais vu jour dans notre région. Mais, c’est notre démocratie « bling­­-bling »d’aujourd’hui… qui sème le vent…

 

   En effet, avant de s’engouffrer dans le piège tendu, consistant à instrumentaliserceux qui se risqueraient à donner un avis spontané, gageonsd’abord que la politique recèle bien des arcanes. Il apparaît évident que cette liste va drainer nombre de voix dévolues habituellement au FN

 

  De part mon obédience, j’aurais conseillé au préfet de retirer cette liste qui peut être perçue comme une incitation à la haine et susceptible de  troubler l’ordre républicain.  De toutes manières, dans notre état laïc, le foisonnement de minarets n’est pas la principale préoccupation actuelle.  Cela contribue plutôt à détourner l’attention des vrais problèmes. D’autre part, l’histoire et les valeurs de notre civilisation nous rappellent incessamment, que l’Islam est au contact de l’Europe depuis plus d’un millénaire, sans pour autant être parvenue à imprégner nos us et coutumes. Nous assistons plutôt à la pénétration durable de nos institutions au sein même de la communauté musulmane.  Mouvance qui devrait s’accentuer par la représentativité future du monde de l’immigrationdans nos instances politiques.

 

 

   Le plus à redouter étant l’attitude des autorités du moment qui cherchent surtout à stigmatiser les extrémistes,affin d’apparaître comme « raisonnables »,confisquer la démocratie et canaliser toutes réformes.

 

 

  Pour y voir plus clair, un véritable débat citoyen aurait pu avoir lieu, sur le forum /

 

http://www.macommune.info/actualite/regionales-un-belfortain-reclame-l-interdiction-de-la-liste-non-aux-minarets--13135.html#commentaires

 

  Seulement, comme je l’indique dans mon premier billet, la perfidie des autorités, va jusqu’à miser sur l’autocensure  et la neutralisation de l’opinion en laissant s’afficher les vieux démons. Les petits médias régionaux étant déjà étroitementnivelés dans leurs vues… prenons garde de ne pas succomber aussi !A vos plumes citoyens !