66999866_p

Voici ce que je viens de poster sur / http://forums.france2.fr/france2/jtfrance2/Le13heures/detecteur-tresor-mathay-sujet_23045_42.htm

 

 

 

    A propos d’Alésia, le parc son et lumière en préparation sur le site officiel, compte justement sur la polémique pour faire son succès... Nous ne serions pas dans une telle situation si les véritables chercheurs s'intéressaient de plus près aux découvertes des détectoristes ; ces derniers, fouilleurs du dimanche, étant bien souvent des gens de terrain ... parfois plus renseignés, que les "spécialistes ayant avis autorisé"; moi-même m’étant documenté, chez ces "trafiquants".  Coté vertu officielle, il est indécent d'allé jouer les ethnologues chez les autres, quand on se montre incapable de faire la lumière sur l' histoire de notre propre civilisation. Le "complot" ne doit pas non plus servir de prétexte pour disculper  l'incapacité chronique de nos historiens à s'émanciper du pouvoir temporel. 
  Pour rappel, je vous signale que la commune de Mathay est voisine de Mandeure où les habitants s'appellent les Mandubiens, c'est à dire du même nom que les habitants d'Alésia (BG chap 68)     .  http://www.ville-mandeure.com/thea [...] in-22.html
Sans doute d’inconséquents  archéos trouveront réconfort en supposant qu'il doit s'agir d'une dénomination ex –nihilo  (la plupart, se taisent pourtant par incompétence où de honte...) .   
  Puisque la situation est à ce point bloquée, en tant qu’ Eclaireur, je me charge donc d’avertir la «  population » des tenants et aboutissants de cette affaire sur notre vie quotidienne.  La France après ses monarques de droits divins ayant fait d’Alésia le symbole païen du nationalisme et de son hégémonie "unis les peuples celtiques pourraient défier l'univers" ( Bello Gallico). Du même coup, belle opportunité pour l’ Eglise de garder ses prérogatives, tout comme son consensus avec la laïcité…(laissons à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu)  Nous en sommes encore là aujourd’hui .  Le complot étant la complicité avérée entre la religion officielle et la république. 
  Sans doute tous nos "chercheurs-fouilleurs" amateurs ou archéologues, n'ont ils pas les mêmes visions des situations, mais un trésor attestant du raffinement d’une cité ignorée volontairement jusqu’à ce jour, vient de faire surface ! 
  Si la relation n’apparait pas évidente avec le présent d’aujourd’hui, sachez pourtant que l’archéologie est  une chose trop importante pour être confiée aux seuls archéologues !.  Le découverte de ce trésor par un amateur et sa publication immédiate dans la presse (d’autres cas hélas, ont été occultés, dans le secteur) restera dans l’histoire comme un grand bienfait pour l’éclairage de notre démocratie. 

Jean-Claude BONNOT