banque mondiale et FMI

Banque mondiale et FMI (photo JC Bonnot) 

 

banque mondiale 3

 

 

 Je remets ce billet  (écrit le 27 mai 2010 )... relancé par  l'une d'entre vous qui m'a signalé un lien édifiant (voir dans la partie "commentaires de ce blog,  bien étoffée par les liens recherchés de l'ami Charlypostale).

 Question économie , j'ai depuis cet article sympathisé avec Maya Touvière  par son livre "Droit de cuissage au FMI" et notre partenariat dans nos blogs respectifs que l'un et l'autre entretenons au gré de nos ressentis, aventure personnelle et implications dans l'actualité. 

 Je dois aussi vous informer avoir été membre et candidat aux législatives d'un parti fédéraliste, fondé dans ma région par Jean-Philippe Allenbach, qui était consultant financier et avec qui j'ai pu m'entretenir des arcanes de cette science humaine, qu'est l'économie.

Copie_de_FAUCHEUR_originel

 Ha ! l'économie...! ( 27 mai 2010)

 

Jacques Attali, dans son nouveau livre prévoit notre ruine d’ici 10 ans voire moins, si rien ne change dans l’organisation de notre économie.  En effet,  j’ai assisté récemment à un débat sur fr3 où le prolixe auteur, ex conseiller de Mitterrand (entre autre) ne laissait aucune équivoque. Un intervenant comme François de Closet avec emphase disait même avoir prédit ce scénario avant la crise,  prévoyant notre faillite, avant 2 ans.

 

  Je ne m’exprime pas beaucoup en économie, car paradoxalement, je trouve ce domaine secondaire…  Le plus important étant de réguler les comportements et aspirations humaines, le reste devant suivre (… ) « Si le corps penche, l’ombre penche aussi ».  Néanmoins de temps à autre, il est nécessaire de faire éruption dans cette arène et faire la preuve actuelle que ceux qui placent l’atteinte de l’Eveil pour soi et pour les autres au centre de leurs préoccupations se montrent capables, d’avertir ou d’afficher un avis cohérent et vigilant sur le ce baromètre qu’est l’économie.

 

  Dans ce débat, on insistait sur le seuil de pourcentage d’endettement. Celui-ci ne devant pas dépasser les 90 % du BIC …au-delà duquel les risques de non remboursement étant à craindre, les préteurs du marché, couperaient le robinet et exigeraient leurs dus ; d’où la faillite d’un état comme la Grèce.  La dette française est en passe où a déjà atteint ce seuil fatidique ; ayant progressé rapidement de 70 à 90% à cause de la crise.   

 

  Attali, propose de trouver l’argent pour relancer la croissance en instaurant le fédéralisme en Europe !  Ainsi, n’y aurait il plus qu’une signature aux emprunts et les marchés seraient rassurés ! ( on recherche 1000 milliards d’Euros).

 

  Bien que fédéraliste, je me méfie de cette option qui, certes n’est pas nouvelle, mais irait à l’encontre justement de l’autocontrôle démocratique, essence même du fédéralisme.  Les états-nations n’auraient ainsi plus droit de regard ou véto sur leur économie … du même coup, les citoyens n’auraient plus d’interlocuteurs élus, donc plus aucuns moyens de pression.  En sommes nous déjà là ?  Pas sur…plus que jamais il faut se manifester et se regrouper en mouvements citoyens régionalistes.

 

Je rappelle que le fédéralisme, n’est pas où la majorité règne, mais où les minorités peuvent vivre !

 

 

A titre indicatif, je fais circuler ce lien bien significatif où nous pouvons voir que l’apparition de DSK dans les médias n’a rien d’anodine… ni d’ange salvateur !

 

http://www.internationalnews.fr/article-dsk-appelle-a-la-creation-d-une-monnaie-mondiale-d-une-banque-centrale-mondiale-bref-d-une-dictature-mondiale-50952873.html

 

 

Jean-Claude Bonnot