proudhon Copie_de_FAUCHEUR_originelA l' occasion des journées européennes du patrimoine, à Besançon les francs maçons ouvrent leurs portes http://besagora.typepad.fr/besagora/2010/09/-les-franc-ma%C3%A7ons-ouvrent-leurs-portes.html  .  J'ai déjà eu l'occasion d'en parler en évoquant el complot judéo-maçonnique http://eclaireurcitoyen.canalblog.com/archives/2010/07/25/index.html, mais qui sont vraiment ses frères de l'ombre ?  Ceux qui veulent en savoir plus pourront toujours suivre les nombreux liens affichés. Pour ma part en fonction de mes sujets de prédilection, je me cantonnerai à citer l'un d'eux / Pierre Joseph Proudhon (philosophe utopiste socialiste)  ayant été « initié » à Besançon.

Ici , comme  de coutume j'appose une discussion à son sujet où ce matin même j'ai pu placer quelques commentaires "orientés" .  Cela déboîtera d' Alésia  . Je m'y exprime sous les pseudos Phénix, Osoleilmyo et par mon nom propre (c'était il ya un an, depuis ...je ne suis plus accepté sous mon patronyme, inutile de vous dire l'indignation que cela me cause... Pour autant, sans colère, il m'est venu de rétorquer à l'instar de Proudhon , pour lui " Marx est le ténia du socialisme " pour moi "La censure est le cancer de la démocratie" .

http://www.macommune.info/actualite/bicentenaire-proudhon-mis-en-valeur-a-chasnans-10558.html#commentaires

Jeu 16 sep à 09h39
Klaod Gillamaen

Réponse à : Phénix
Proudhon élabore un socialisme sans État et un libéralisme pour les pauvres. D'un côté, il veut utiliser les moyens libéraux, à commencer par la propriété privée, pour émanciper la e ouvrière. D'un autre côté, contre le libéralisme ique, il éprouve une méfiance totale à l'égard de la politique. Pour lui, la démocratie représentative est une façon perverse de renforcer le pouvoir de l'État.

Jeu 16 sep à 11h50
Phénix C'est pourquoi on ne peut faire l'économie d'une "démocratie-éclairée". Soit une "religion" incarnée par la justice. Mais dès qu'un phare s'allume, aussitôt il est taxé de mirage par les agents du système socio-éducatif en place... C'est ce que Nietzche appelle la "dictature des médiocres". Proudhon aussi l'avait prévu...voilà pourquoi il traitait Marx de "Ténia du socialisme"(qui s'est développé par les masses populaires)...on sait hélas qui l'a emporté. De nos jours... le capitalo-socialisme sans âme se repend dangereusement. Voilà pourquoi, notre société ne doit pas reproduire la même erreur en empêchant d'émerger ses « illuminés » comme l'étaient Nietzche et Proudhon qui s'ils avaient été écouté auraient pu éviter les conflits du XXe siècle.