Copie_de_FAUCHEUR_origineljustice

Très beau texte affiché sur  ce site en guise (par udmec) d'argumentaire pour défendre les chercheurs amateurs et dénoncer la dérive de la justice au service des puissants. http://forums.france2.fr/france2/Patrimoine/detecteur-destructeurs-archeologiques-sujet_573_208.htm

Nous y verrons que de nos jours, les "puissants" sont pourtant issus des rangs de la morale révolutionnaire. Rien de bien changé donc depuis LA FONTAINE (Jean de)
| Bio express : Poète français (1621-1695)
<< Selon que vous soyez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. >>

Citation :

Et c'est là, à mon sens, que le bât blesse. Condorcet avançait l'idée qu'aucun citoyen ne devait être ignorant d'un savoir au point de devoir s'en remettre à un tiers maîtrisant ce savoir. Sinon, cela créerait une situation de dépendance aveugle. Le profane deviendrait l'objet de l'érudit. On devine aisément ce qu'il adviendrait si les intentions du second étaient machiavéliques. 
C'est, sans tomber dans la paranoïa et dans la théorie du complot, ce vers quoi tend la justice à mesure que le temps passe
.

Voici ma réponse/

A la relecture du copié/collé d'udmec (très beau texte merci) on ne peut empêcher une certaine nausée...comme si ceux qui avaient compris étaient pris au piège...on en vient même à envier certains fonctionnaires du système (pas seulement dans le secteur public) ignorants ou feignent de l'être, leur démarche fataliste...

  Cependant, les avertis sensibles aux allusions machiavéliques de ce texte vous diront clairement de ne pas baisser les bras pour autant.  Ce serait collaborer au redoutable travail de sape recherché. Par on ne sait qui en fait. Si ce n'est notre imagination influencée par notre incapacité chronique de réagir face à une juxtaposition de phénomènes qui nous dépassent ; nous conduisant dans le mur de l'absurdité.

Voilà pourquoi, pour rester terre à terre, et étayer nos conceptions sur des preuves matérielles, il nous faut encourager les chercheurs amateurs qui, certes à demi instruits, mal éduqués, candides ayant foi en leur mission salvatrice, seront un jour les seuls, par leurs jalons déterrés,  à être capables de retrouver le chemin dans le labyrinthe où nos élites (manipulés aussi à leur insu), ont finit par égarer l'humanité.  Ceci dit, j'encourage aussi les archéologues qui croient en la neutralité de leur fonction, à ne pas quitter le navire pour autant car c'est de l'intérieur, tel le cheval de Troie que l'on peut ouvrir les portes à ceux qui viendront libèrer la place.