templiersCopie_de_FAUCHEUR_originel

VIDEO/ Le druide des Monts Jura et la Swastika d' Alesia !

 

video-swastika

swastika

Le "druide" des Monts Jura et la Swastika d'Alesia

 

   J'affiche intentionnellement ce message sur les Templiers, à la suite de cette "micro révolution Islandaise"  qui est l'une des conséquences manifestes de la crise financière qui sévit en ce moment .  Celle ci provenant , volontairement ou pas d'une dérégulation du marché. Pour qui cherche à s'informer plus en profondeur sur les Templiers , hormis la caricature que  les bienpensants du moment veulent y voir, à savoir le haïssable culte du héros  entaché d'ésotérisme, doublé d'un esprit de conquête et de croisades, on peut y découvrir que leur principal motif d'éradication par l'Eglise et l'Etat était leur fabuleuse puissance financière devenue incontournable.  En  effet, ils étaient les premiers banquiers en qui la population avait toute confiance du fait de leur statut indépendants de "chevaliers du Christ".  Avec aussi, au delà des intentions nobles, leur formidable valeur militaire comme gage de meilleur garantie. 
    A tout un chacun donc de faire le parallèle de ce que nous vivons aujourd'hui et ce qu'il faudrait faire "à la façon Templière"  avec l'économie si on veut réguler le marché et se garder de la spéculation hasardeuse et vénale qui mène à la catastrophe.
    Évidement, ce genre d'alternative mérite d'être débattue avant d'être reconnue comme envisageable.  Ci dessous, je vous livre une énième amorce de discussion pour aborder l'essentiel sur un forum. Plate forme avec laquelle je prends en ce moment quelque distance vu que je suis constamment censuré si j'immisce  des solutions non conventionnelles... C'est comme cela de nos jours, le journalisme n'est plus là pour éclairer, mais pour flatter les opinions.

Ici sous le pseudo de Phénix

http://www.macommune.info/actualite/cinema-le-dernier-des-templiers-de-dominic-sena-17536.html 

Sam 29 jan à 21h33
fabienne lekat
J' ai rien compris à ce que vous dîtes, mais c' est pas grave . J' ai aimé "Le dernier des templiers" et c' est bien l' essentiel ! Et apprécié aujourd' hui "Les chemins de la liberté" aussi.
 
 
 
Mer 26 jan à 08h41
Phénix
@ Fabienne, j'ai surtout mis en avant que superficialité et profondeur peuvent se compléter ! Si vous vous sentez visée quand on évoque la superficialité, c'est que vous avouez à demi ne pas capter l'ensemble... Ceci dit, si je vous égratigne, c'est juste pour vous faire remarquer, qu'il n'y a pas d'un coté les bienpensants et  de l’autre ceux qui non rien compris. Mais, je lutte à ma manière, à l'instar de ces templiers qui avaient foi en un ordre au dessus de tout soupçon. Attitude, qui aujourd'hui est dénoncée comme fascisante  alors que la vraie dictature est justement cette propension à la superficialité, pour conserver le pouvoir.
   Alors, un film avec un tel titre "le dernier des templiers" s'il arrive à l'affiche, est aussitôt tourné au ridicule par les gardiens du système qui croient ainsi s'affranchir des nostalgiques du passé... ou fustiger les tenants de la droite catho.  Alors que les templiers ont voulu se passer de l' État et de son pilier l'Église.

Là, mon interlocutrice fait semblant de ne pas comprendre... pour susciter l'intérêt, mais nourri tout de même le doute et la superficialité pour parvenir à être publiée; pensant certes insensiblement redresser la barre. Pourtant, égoïstement elle se paie le luxe de conspuer les "donneurs de leçons" alors qu'un drame se joue sous nos yeux, cause sans doute liée à cette crise, la dérive d'une jeunesse en recherche justement de ces leçons.. voire préceptes spirituels qu'une laïcité forcenée tant à réduire au néant (30 adolescents se suicident chaque jour en France).

Donc, à l'instar des templiers, l'engagement physique, ne ménageant ni son corps ni sa vie reste nécessaire ( à condition d'être et durer).
Sur l'heure, certes, on ne risque plus le bucher comme les Templiers, mais le fait de prendre sur son temps de loisirs pour rechercher la voie de la vérité et la transmettre est aussi une combustion...mais quand elle est destinée à éclairer nous en avons chaque jour jour l'agréable rétribution.  Pour preuve je me fais plaisir en vous livrant une partie transitoire du texte que je prépare en nouvelle introduction à mon livre.

"

 Toutefois, je suis d’avis que rien n’est irrévocable, à condition de s’approprier correctement l’histoire, afin de ne plus avoir à revivre les erreurs du passé et n’en retenir que le meilleur pour éclairer nos pas. Notre rôle de citoyen,  acteur primordial de ce deuxième millénaire naissant,  s’accorde justement pour ceux qui en prennent conscience, à transmettre, à nos contemporains et aux générations futures : l’Essentiel.  Nous en sommes tout désigné en tant que  « Bodhisattvas sortis de la terre » (expression bouddhique) dans la  génération charnière qui aura encore connu dans ses jeunes années l’ère du cheval, pour entrer, non seulement dans celle de l’automobile et de l’aviation, mais aussi celle de l’électronique et d’Internet. Cette dernière sera le vecteur d’un autre paradigme comparable à l’arrivée du Christianisme, peu après la conquête romaine.