la vie loupCopie de FAUCHEUR-originel

 

Par le lien ci dessous vous pouvez suivre les dernières nouvelles et ma dernière intervention sur ce forum sous le pseudo de "phénix". Je me retire momentanément du débat au vu de la mauvaise foi qui y règne. Je ne peux même pas répondre et suis censuré en permanence . Le loup, se chargera de parler de lui...

 http://www.macommune.info/actualite/haut-doubs-le-loup-s-offre-une-jeune-chevre-21853.html

Quant à l'actualité internationale le concept et le risque du "loup solitaire" aussi fait son chemin! Même le président Obama le reprend !

 

Comme annoncé, de temps à autres quand l'actualité s'y prête, j'indique en jalon quelques unes de mes convictions en guise d'éclairage. Ici, un texte dont l'introduction s'inspire du "Traité qui ouvre les yeux" de Nichiren (bouddhisme du même nom).  Quoi de mieux pour un Eclaireur ?

  Auparavant, partons d'un point de vue bien terre à terre. J'habite une commune du massif jurassien où vient d'être identifié un loup qui a égorgé en l'espace de quelques jours une quarantaine de moutons dans leur enclos.  Hors, il se trouve que comme de nombreux pères de famille, j'ai charge de jeunes âmes qui, comme beaucoup de leur comparses ici à la campagne, passent une grande part de leur temps à s'ébattre dans la forêt toute proche.  Aussi, quelle n'est pas mon angoisse de les savoir aussi vulnérables si cette bête (ayant de fait donné toutes les preuves de sa témérité) venait à décider de s'en prendre aux humains.

  Mais bon, de nos jours, celui qui manifeste sa crainte à l'égard de cet animal devenu un mythe pour superstitieux, se voit aussitôt conspué, voir traité de réactionnaire par les plus éduqués...

 Aussi, face à cet absurde contexte d'impuissance,, me vient à l'esprit de faire le parallèle avec l' Eveillé (le bouddha) qui voit le danger pour ses proches et qui pourtant n'est pas écouté lorsqu'il expose ses consignes de prudence élémentaire et la façon de préserver vie et avenir commun.

  Je vous joins donc ici un texte  Le_neveu_de_Rameau écrit par le Koto (secrétaire) de mon école bouddhiste...qui au plus profond de ses phrases tente de retranscrire un discours d'unité.

 Certes, d'autres personnes selon leur disposition et perception nous font partager les infos qui heurtent leur conscience, que ce soit une réjouissance ou un danger imminent...comme par exemple en ce moment sur le nucléaire, mais l'activisme de chacun ne peut se passer d'un concept d'unité, pour être entendu et ainsi accroître son efficacité.  Voilà pourquoi je relaie un tel  texte qui tente de nous faire comprendre que la CONVERSION (ici nommée "shakubuku" littéralement : conversion de l'autre)  , reste bien la forme achevée du "Sans-mépris". Alors qu'elle est tant décriée à notre époque à l'instar de ceux qui croient toujours aux vielles lunes ou redoutent encore le loup...

  En clair, beaucoup croient se passer de religion, de tronc commun ou d'une quelconque conversion. Ainsi, l'unité ne peut donc se faire...et la bête pénètre dans l'enclos... comme un ego dévastateur.