bourse

 

 

   Copie de FAUCHEUR-originelComme vous avez pu le constater, les marchés financiers en ce moment sont très volatiles.  L'Economie n'étant pas une science exacte, les experts se gardent bien de donner des avis définitifs.  Toutefois , l'observateur sagace, qui projette son regard au delà de son propre porte monnaie, observera que les signes de tension les plus marquants, sont les émeutes ! Telles que nous les constatons en Angleterre ... En effet, le nouveau gouvernement de David Cameron a été contraint de prendre des mesures drastiques pour satisfaire aux exigences  des fameuses "agences de notations de l'économie"; desquelles dépendent désormais le "sauf conduit" pour pouvoir emprunter à un bon taux sur le marché. 

  Chacun pourra donc ainsi comprendre à quel  transfert de souveraineté nous sommes soumis ! Le constat étant des plus évident, quand on sait ce qu'il advient des pays en difficultés qui ont perdu cette fameuse note "AAA"... ceux ci n'ont plus aucune autorité, vu que l'argent leur est prêté à des taux d'usuriers...ex La Grèce.  Ce qui démobilise l'ensemble,  de la classe dirigeante jusqu'au citoyen ! car il leur sera impossible d'honorer leurs dettes. Ou alors, c'est l'émeute ! et là tout le monde perd, même les prêteurs ! (quoi que...)

L'économie mondiale est entrée dans une "phase nouvelle et plus dangereuse" titre aujourd'hui un hebdomadaire australien qui vient de recueillir les propos du président de la banque mondiale Robert Zoellick.  Certes, son discours est comme le mien et de beaucoup d'autres,  de ce point de vue tout aussi basique et n'apporte pas de solutions miracles... 

  Par contre, et c'est là que je compte marquer ma différence, force nous est de constater qu'au lieu de nous résigner à aller dans le mur ou de faire semblant de s'en désintéresser en jouissant du quotidien, il nous faut désormais choisir une option religieuse qui nous permettra de basculer dans une autre ère en faisant le moins de dégâts possibles.

  Je vous invite donc à nouveau à relire ce texte prophétique du nom de l'auteur ( Fukuschima) et du titre ( La marée de la Renaissance) que ne s'invente pas... en référence donc au ras de marée (tsunami) qui à fortement endommagé la centrale nucléaire de Fukuschima.

Fukushima la Maree de la renaissance