guerre en libye

 

   Copie de FAUCHEUR-originelAu vu du peu de prises de guerres (munitions et artillerie lourde, chars de combats etc..) que n'auraient pas manqué d'exhiber dans le cas contraire les rebelles ou les médias (aux ordres)... tout comme les colonnes de prisonniers... à n'en point douter kadhafi  vient d'éffectuer une retrait tactique en vue d'un retranchement sur des lignes de défense plus fiables.  Seuls , quelques volontaires harcèlent Tripoli, rendant ainsi la cité ingouvernable.  Si les occidentaux avec en tête notre bouillant président, pensent avoir des "chantiers" pour la reconstruction...c'est plutôt mal parti. Même le pétrole ne pourra pas être exploité.

  Pour preuve sur le terrain, le front se fige " 

17 h 50. Statu quo sur le front Est libyen. Depuis quatre jours, les insurgés n'arrivent plus à avancer vers Syrte (où se trouvent les partisans et la tribu des Kadhafi), malgré les frappes de l'Otan. Les loyalistes ont pris position à Ben Jawad, à quelque 140 km de la ville natale de Kadhafi. Des roquettes Grad pleuvent à intervalles réguliers sur les premières lignes rebelles, à la périphérie ouest de Ras Lanouf.

(depuis les insurgés disent avoir avancés... mais en fait , ils ne font que contourner les obstacles... L'OTAN bien renseignée, sait que la guerre n'est pas terminée..la moindre relache fera revenir Kadhafi

Pour les pays engagés en Libye, «la guerre n'est pas finie».)

Et d'autre part l'Algérie, proche voisin refuse de reconnaître le CNT des rebelles.

L'Afrique du sud,  présidente de l' UA (Union Africaine) attend également la fin des combats pour se prononcer ... Quant à ceux qui l'ont reconnu, tous vont à la soupe !!!.

  C'est ainsi, tout dépendra du sort des armes.... Et à voir les "barbares démocrates" qui arpentent les rues de Tripoli, on se demande bien où est le progrès en matière de dignité humaine... Il est vrai que "l'époque des Lumière" en fomentant la révolution française nous aura conduit au Directoire et à la Terreur. Pour s'achever à la retraite de Russie !

  Pourtant Napoléon disait " Il n'ya que les moyens politiques et moraux qui peuvent maintenir les peuples conquis; l'élite des armée de la France n'a pas pu contenir a Vendée, qui ne comptent que 5 à 600 000 habitants. "