Ahmadinejad à l'ONU : L'intégrale Part 1/2

  Alors que des combats meurtriers se déroulent à Syrte en Libye où des milliers de jeunes exaltés, mercenaires de l’OTAN sont envoyés au massacre pour défendre notre soit disant démocratie  (http://www.lemonde.fr/libye/article/2011/10/09/libye-les-rebelles-prennent-le-controle-de-l-universite-de-syrte_1584627_1496980.html), je viens d’être amené à faire quelques échanges de commentaires sur un précédent message , lequel mérite vraiment  de s’y attarder.  Donc même si dans le débat qui suit mon interlocuteur (trice)  s’adonne à un dédoublement de personnalité pour éviter de se démontrer. Pour autant, celle ou celui-ci  (vu sa préférence de l’anonymat, je reste donc dans le flou) par remords ou par conviction semble bien décidé à m’aider dans mon entreprise.

  Même si nos posts pour l’instant ne sont pas très fréquentés, il n’en demeure pas moins que ceux-ci seront archivés et à n’en point douter utiles à tout chercheurs sagaces.

  Au vu donc de l’aggravation du conflit en Libye, j’affiche de nouveau ce billet . En effet, si la guerre s’éternise, c’est que les capacités de résistance et la fidélité de la population à son guide,  le colonel Kadhafi, a été sous évaluée !  Celui-ci vient même de donner l’ordre de saboter les installations pétrolières…Il va de soit que les bourses mondiales ne vont pas appréciées !  Commencer une guerre est facile, l’arrêter en la gagnant, a toujours été plus difficile !

 

 Si les infos sur le conflit sont plus que douteux, vous comprendrez j’espère à travers mes commentaires que mes propos se portent beaucoup plus sur les causes des problèmes…. « Si tu ne sais pus où tu vas, regarde d’où tu viens ! »

    Copie de FAUCHEUR-originelLe "Machin" (comme disait De Gaulle de l'ONU), qui a succédé à la "Société de Nations" (n'ayant pu empêcher la 2e guerre mondiale), donne encore ici l'exemple de ses limites.  En effet dans cette vidéo nous pouvons voir un bon nombre de personnes quitter la salle. Celles ci ayant pourtant été qualifiées par le président iranien de : "chers collègues et amis " à plusieurs reprises et ce dans un discours surprenant pour la paix !

En effet, les représentants des puissances mondiales donneuses de leçons se sentent obligées de fuir, lorsqu’on leur assène la vérité en face. Oui, la vérité blesse. Il n’y a pas pire ennemi que la véracité d’un propos. Pourtant  le président iranien devrait être écouté de notre population. Mais avec une telle attitude de dédain la plupart de nos concitoyens, enclins à faire confiance à leurs élus vont également boycotter ce discours, même s'il est juste ! . Avec Internet,  la propagande comme au temps des nazis ou du bolchevisme ne passe plus. Les médias ne peuvent plus cacher la vérité !

Ce discours après relecture est à rapprocher de celui d'une personnalité bouddhiste japonaise évoqué sur ce blog " La marée de la renaissance"