peres  avions Libye

 

     Copie de FAUCHEUR-originelHier, après avoir envoyé à ma liste de diffusion un message où figuraient les photos de plusieurs amazones de Kadhafi égorgées   (lien dans lequel j'exprimais aussi des réserves) j'ai reçu un message me stipulant que ce genre d'images étaient contreproductives à mes intentions. Pour le moins donc "ouvrir les yeux" à nos contemporains qui n'ont pas le temps où le recul nécessaire pour évaluer la qualités des infos officielles.

  Certes, comme indiqué également dans cette correspondance on peut très bien, suivant sa sensibilité, se passer de ce genre d'images tout en pensant oeuvrer de façon tout aussi performantes à la paix dans le monde... Je comprends cette attitude et admets avoir été de cet avis. Pour autant, je me suis aperçu, et ainsi  reprendre ce proverbe chinois :" qu'une image vaut mille mots" . 

  Même si, bien souvent, les prises de vue en temps de guerre sont instrumentalisées ou truquées... il ne faut pas les ignorer.  A nous donc, en les diffusant, d'en faire le commentaire le plus judicieux possible et à ceux qui les recoivent, de prendre le recul nécessaire pour ne pas être submergé par l'émotion. C'est ainsi, avec la démocratisation de l'image, via les smart-phones, que nous pouvons exercer un contre pouvoir et avertir nos proches... C'est un grand progrès, à nous de nous en rendre maitre car celui ci comme toute avancée comporte ses effets secondaires.

   Mais ce qui m'importe surtout aujourd'hui est de dénoncer une nouvelle fois l'attitude de deux de nos prix Nobel de la paix qui se comportent vraiment de façon décevantes.  En effet, dernièrement, Vendredi soir, le président israélien Shimon Pérès a confirmé ces propos en avouant qu'"une attaque militaire contre l'Iran était plus proche qu'une option diplomatique".

  J'ai découvert cette inquiétante menace dans cet article " 3e guerre mondiale, êtes vous prêt ? " comme je me méfie de ce genre de titre à sensation, je suis allé vérifer et il semble bien que cette info soit confirmée !

 Dernièrement, je vous avais convié à signer une pétition demandant la destitution du prix Nobel de la paix Mr Obama, président des USA;

  Vraiment, ce soir, je ne sais plus ce que je pourrais ajouter, si ce n'est de prier pour ceux qui ont la foi et pour les autres, forcément indécis de bien se recueillir devant ce mystère oppressant qui nous voue, malgré nos efforts de conciliation à l'affontement meurtrier.