Un avion se désintègre au dessus des éoliennes... celles ci sont elles en cause ?

 

eoliennes

  

Copie de FAUCHEUR-originel

Comme annoncé dans mon message précédent, il est à craindre que le crash de l'avion qui vient de survenir soit du à l'installation récente d'éoliennes à grand gabarit sur le massif du Lomont.  En effet, selon les premiers constats visuels il semble bien que l'appareil ait été foudroyé.

  De part ma formation électro-technique et ma bonne connaissance des lieux, notamment pour avoir été témoin d'orages violents dans ce secteur (qui ont déjà fait plusieurs victimes, sans compter le bétail)... je peux vous assurer que cette crête, largement détachée du massif jurassien est prédisposée à attirer la foudre. Cette dernière, étant une décharge électrique qui bien évidement, prend le plus court chemin pour entrer en contact avec la terre. D'où le risque d'arc électrique accru par tout objet ou corps organique (dont les atomes sont conducteurs) susceptible de faire office de relais, voire de déclencheur entre récepteur et émetteur.

  Il va de soit que le éoliennes sont équipées de paratonnerres.  C'est à dire de feuillures métalliques hautement conductrices qui relient les  pales des machines dont les extrémités culminent à 125 m de hauteur... autant vous dire que le champ magnétique pour ceux qui survolent cette zone est fort dangereux !

  Dans ce cas de figure et comme j'évoquais un malheureux concours de circonstance, il semble bien que l'appareil s'apprétant à atterrir en Suisse toute proche ait frolé de trop près les éoliennes... et ce dans une atmosphère orageuse...

   Si je me montre si pointu et loquace sur les causes de cet accident, c'est que j'ai été le secrétaire très actif d'une association  ( ALED Alerte Lomont En Danger) qui s'opposait à l'installation d'éoliennes sur ce massif. Certes, nos principaux arguments évoquaient -entre autres- les risques de foudre concernant les oiseaux migrateurs où la faune locale.  Évidemment  nous ne pouvions pas nous permettre d'avancer le crash d'un avion... au risque de nous montrer trop alarmistes et peu crédibles.... Ce qui ne manqua pas d'arriver suite à mes assertions de l'oppidum d' Alésia à cet endroit.  Quelque part, j'ai donc servi de "faire valoir" pour ridiculiser notre opposition à l'installation de ses éoliennes... Dommage pour le drame qui vient d'arriver et toute cette gabegie financière qui plane autour d'une telle industrie soit disant écologique. Mais bon, moi qui suis un professionnel du tourisme, je me rends souvent compte de certaines confusions au vu de l'appellation des départements..ici nous sommes dans le Doubs (25) et sans doute les promoteurs d'éoliennes ont ils mal évalués que cette crête du Lomont fait partie intégrante de la chaîne du Jura avec à son point culminant le Mont de Solemont qui, de part son nom (Mont du Soleil) est donc  exposé, non seulement à la vue, mais aux orages redoutables.

  Sur ce, je n'en suis pas à accuser d'homicide les techniciens installateurs d'éoliennes, il est seulement regrettable que notre système scientiste économiste, ne tiennent pas compte de certaines données naturelles et géographiques. Je n'ose dire pour ma part historique (voir mes liens).  Ici, politiquement, l'interêt était d'installer des éoliennes qui se voient de loin afin d'entretenir l'illusion de sauver ainsi la planète... A la clef, l'essentiel pour les promoteurs étant de bénéficier des aides et dispositions publiques...


 Lors d'une émission TV où j'étais invité à donner mon avis une fois les éoliennes implantées (histoire de justifier la soit disante concertation publique) j'ai prédit que ces machines au nombre de quinze seront à l'avenir abandonnées sur place et les pales en arrêt définitifs donneront de loin l'image d'un immense chemin de croix... maintenant delà à dire qu'il s'agit d'une malédiction, je préfère parler de clairvoyance...facile à comprendre quand on connait les coûts d'exploitation face au rendement.

 

Jean-Claude BONNOT  


Décès du "premier homme" ayant marché sur Lune et allusion à l' ARCHE d'ALLIANCE...notre Terre ?

 

spoutnik

 Spoutnik 1 ....par qui le rêve devint réalité

 

Copie de FAUCHEUR-originel

  Comme vous pouvez le constater, mes messages s'espacent de plus en plus. En effet, comme annoncé précédemment, je pense avoir déjà fourni sur ce blog -comme dans un livre- les éléments qui permettent, de jauger l'interêt ou pas de telle info ou actualité. Et ce sous l'éclairage de mon approche des phénomènes. Certes, on peut douter de celle ci, mais comme tout "éveillé" ou autre découvreur de nouveau paradigme, je me borne à cet horizon (...) avant d'aller plus loin et me perdre dans le désert ou hurler inutilement seul dans la forêt.  

  Aussi, vais je me contenter de faire écho à des infos qui mettent en lumière les jalons que j'ai pu découvrir ou autres publication de ma part qui s'y réfèrent.

  Pour autant, je n'entre pas dans une période d'inactivité ou en méditation à regarder les nuages... Je compte me consacrer à l'enseignement du bouddhisme et pour se faire parachever la transformation mon établissement en centre d'hebergement et d'accueil. Ce qu'il est déjà certes, mais cette fois le temps est venu de spécialiser et transmettre.

   Sur l'heure, je reprends donc ce qui m'a décidé à m'exprimer ainsi: la disparition de l'homme qui a mis le pied sur la lune le 21 juillet 1969.... Je sais qu'il existe une polémique sur l'authenticité de ce fait, mais il n'en reste pas moins que celui ci représente symboliquement le détachement de l'humanité à sa condition terrestre et cette date restera éternelle. Même s'il aura fallu cet événement pour que l'homme comprenne ses limites  vis à vis de l'univers .... A commencer par préserver et reconnaître davantage le vaisseau Terre dans lequel nous sommes tous embarqués et en faire l'Arche d' Alliance  .

  J'emploie donc à nouveau volontairement ce terme pour vous signaler la pertinence de mes propos avec la  "loi d' ARAL" vous comprendrez donc peut être ainsi mon message en référence à  ARmstrong et ALdrin, les premiers hommes à avoir posé le pied sur la lune (...) A signaler encore que sur  ces deux personnages, le premier a finit sa vie pratiquement en reclus, loin des médias. Ce qui n'est pas le cas de son acolyte ALDRIN qui aura vu son personnage égratigné par la presse bien-pensante compte tenu de sa démarche plus ou moins ésotérique à la recherche matérielle (...) de l' "Arche d'Alliance" . 

  Sur ce dernier point, sans éléments avérés pour juger de la pertinence de la tentative de cet astronaute, je soulignerai surtout que les médias "aux ordres" ont la faculté de faire ou défaire les mythes. Aussi, complot ou pas dans cette affaire de conquête de l'espace... ce que cherche à dire ALDRIN, est forcément sous contrôle.... Sauf... évidement le mystère qui entoure désormais cette affaire .... et c'est à n'en point douter cette synergie qui nous permet d'espérer. Si le feu couve sous la cendre c'est bien que le Phénix doit renaître !

  Voici aussi un autre lien où je fais allusion à ARmstrong et ALdrin

Prenons garde par manque de discernement, d'attribuer une valeur à la vérité!

Jean-Claude BONNOT

 

 PS/ autre point d'actualité dramatique qui pour moi est encore un signe de la pertinence de mes vues, même si hélas je ne parviens pas à me faire entendre...

 Vient de subvenir un terrible accident d'avion juste à l'endroit où je situe l'oppidum d' Alesia à SOLEMONT (Pour moi "Mont du Soleil) .  Je pense, au vu de ma connaissance du terrain, que s'il s'avère que la foudre ait frappé cet appareil la cause pourrait provenir des éoliennes qui viennent d'être installées sur ce massif prédisposant de fait à un arc électrique et l'avion qui effectuait sa descente vers la Suisse toute proche . 

Voir encore en cliquant ici un article qui témoigne de mon engagement contre les éoliennes à cet endroit 

 

Mais quel est donc le message de "Maître Corbeau" ?

 

corbeau-horoscope 2

corbeau-horoscope

 

 

Copie de FAUCHEUR-originel

Précédemment, j'annonçais que l'affaire de ce corbeau "agressif" après celle du loup, n'en n'était qu'à ses débuts... en voici donc un bel écho ! Le magazine "HOROSCOPE" vient d'en faire un article à sensation.  Certes, il ne s'agit pas encore de la une de "Science et Vie" , mais il se trouve que je suis cité dans l'encart argumentaire d'un texte respectable. La rédactrice et moi même n'apportons  pas de réponse claire à ce phénomène, mais les allusions et témoignages que nous relevons  méritent le détour de votre attention.

  Pour ma part, sans oser dire que j'espérais de telles manifestations...je n'en suis pourtant plus à me surprendre. Aussi dois je composer entre sagesse et jubilation.  Il se trouve effectivement que j'ai fait état dans un paragraphe de mon livre d'une conversation entre un druide qui a pour ami et éclaireur, un corbeau !

Jean-Claude Bonnot

 

Voici ma réponse à la journaliste du mensuel "HOROSCOPE"

Horoscope-compliments

 

Un visiteur de votre blog "* L'ECLAIREUR-CITOYEN *" a souhaité vous contacter via le lien 'Contactez l'auteur' présent sur votre blog.

Voici son message :

une question

Bonjour Monsieur,
Je suis journaliste pour le magazine mensuel Horoscope (situé à Paris dans le 14e), et nous allons publier un article sur l'habitante de Froidefontaine harcelée par un corbeau : nous supposons que l'oiseau est un messager. Je m'aperçois que vous avez écrit un roman où vous considérez vous aussi cet oiseau comme un messager. Pourriez-vous m'en dire un peu plus à ce sujet ?
Bien cordialement,
Valérie jaudon

De : valerie.jaudon
Envoyé : lundi 23 juillet 2012 15:19
À : Jean-Claude Bonnot
Objet : Re: CanalBlog - vous avez un message

 

 

 

Est-ce que cette affaire du corbeau de Froidefontaine, vous n'y a avez pas vu comme un discret signe du destin, qui vous encourage dans vos recherches historiques ? 

 

 

Cordialement,

Valérie Jaudon

 

 

Le 23 juil. 12 à 15:07, Jean-Claude Bonnot a écrit :

 

Hem… Je mets effectivement en scène dans mon livre un corbeau qui vit au sommet d’une colline avec un druide chargé de surveiller la navigation sur le Doubs avant la conquête romaine, qui autrefois était la principale voie commerciale de jonction entre les fleuves Rhin, Rhône et Danube… aux environs donc de Froidefontaine.  La trame de mon ouvrage, étant de mettre en évidence la localisation d’ Alésia à partir des us et coutumes païennes…

  Ce volatile a la particularité de s’apprivoiser facilement du fait de sa longévité, donc de sa mémoire.  Cette dernière, combinée à ses facultés d’orientation lui permettrait de ressentir où en tous cas percevoir les « concentrés d’intention » genre peur panique des animaux juste après un séisme ou tension non encore perceptible aux humains…eux-mêmes ayant d’autres préoccupations.   A fortiori, en absence de tels symptômes d’inquiétude, le corbeau peut refléter l'apaisement et la clairvoyance.  D’où son envoi par Noé pour savoir si la terre est redevenue hospitalière…Comme il n’est pas revenu à l’arche, c’est donc qu’il avait cédé au charme paradisiaque qui s'offrait à lui (...)

  J’en profite également pour évoquer un changement d’époque ou de monde…comme il y a 2000 ans avec la conquête romaine et l’arrivée du Christianisme !

   Vous pouvez aussi, évoquer « le corbeau et le renard » de Lafontaine… C’est lui qui détient le trésor, le mystère du monde que ne peut voir Goupil aux ras des pâquerettes… celui-ci doit donc utiliser la ruse, pour s’accaparer la puissance d’un Secret qu’il ne peut connaître sans montrer pâte blanche.. Comme Prométhée dérobe le feu aux dieux … bizarrement, celui-ci est puni, cloué sur un rocher et chaque jour, un corbeau ou un aigle vient lui dévorer le foie ….

  Bref, l’animal a de quoi « noircir » bien du papier !

 

Pour ma part, je l’utilise comme outil prémonitoire pour projeter ma fresque historico religieuse.  En voici un extrait…

 

Bien à vous… à votre disposition

Jean-Claude BONNOT

 

 Voici le paragraphe de mon livre page 197

 

LE CORBEAU MESSAGER

« Croaa ! Croaa ! Halmaar ! Halmaar !!! »

Soudain, Vivrax sort de sa méditation.

« – Qui va là ? qu’est-ce donc ?

– Croaa ! Halmaar ! Croaa !

– Ha oui ! Halmar. J’allais l’oublier celui-là. Heureusement que tu es là mon Dubos; je songeais encore à notre bon vieux temps, quand tout était paisible... En ce moment, c’est la période de semer les choux. Avant, on organisait une petite fête, les amoureux venaient me voir avant d’aller sur le mont Belénos. Les plaisanteries fusaient, des éclats de rires à faire jaillir de l’eau faisaient pleurer les vieux, les bardes de passage entonnaient des chants sous les yeux brillants des filles... Maintenant, tout le monde est agité, anxieux... Les hommes se terrent dans la montagne, les femmes gémissent, les enfants sont livrés à eux-mêmes. Pour un peu, ils me prendraient tous pour un vieux fou quand j’essaie de les raisonner...

– Croaa ! Croaa ! Halmaar !

– Ça va ! J’ai compris. Depuis qu’Halmar t’a appris son nom, tu t’en souviens. Tu as bien entendu Zaël crier tout à l’heure, c’est donc vrai ! Il arrive !

Hum... Il faut que je vérifie. La nuit est tombée depuis un moment, je vais monter au mirador demander la confirma­tion aux guetteurs du Lomont, cette fois avec les feux. Inutile d’attendre cette “gueuse” de fille, elle serait déjà là ! ».

Au moment où il saisit son bâton, prêt à partir, il entend des bruits de voix venant de la colline voisine.

Il va jusqu’à son point de vue et émet un rire de satisfaction.

« – Ha ! ha ! Les traditions ont la vie dure. Je le savais, personne ne peut nous vaincre... Même si les Romains substituent un jour leurs dieux aux nôtres, nos coutumes

coexisteront car elles sont la vie. Ecoute-moi ça Dubos ! Nous sommes à l’équinoxe et il y a du monde sur le mont Belénos. Je suis sûr que beaucoup de nos guerriers sont venus rendre visite à leurs femmes ce soir. L’eau va être froide quand il faudra baptiser tous ces “moutards” dans le Doubs à la fin de l’année, ils vont hurler... C’est ça la vie, Dubos.

– Croaa ! croaa !

– Ça va, j’y vais... Mais... Attends. A ce que je vois, nos fornicateurs ont allumé des feux... Mon message sera confondu depuis le haut des monts.

– Croaa !

– Attends sale bête, je réfléchis... Inutile de prendre des risques, il faut absolument prévenir les navigateurs. Les Romains campent au bord du fleuve, prêts à intercepter le moindre navire...

– Croaa ! croaa !

– J’ai trouvé ! Euréka ! Comme dit Halmar, merci Dubos ! Tu sais quoi ?

– Croaa !

– Hé bien, le message c’est toi ! Mais comme ton voca­bulaire est restreint et que je ne sais pas écrire, ta voix sera le coursier qui te transportera. Toi, tu seras la preuve... Attends, je vais tout de même attacher un rameau de buis à ta patte en signe de bienvenue, il comprendra... Parfois une image vaut mille mots...

Qui fait le guet à cet heure ? Arthos ! Le fils de Janos ! C’est parfait, il va bien réussir à débusquer encore un cheval au village. Je pars de suite prendre son poste. Tu entends Dubos, il y a une solution pour tout, inutile de paniquer. Entre donc dans cette cage ! Voilà, calmement, avec Arthos, tu voyageras en sécurité... Demain, à la pointe du jour, je suis sûr que tu seras rentré avec un message de nos amis. J’irai ensuite tranquillement les attendre le long du Doubs.

– Croaa... »