JOYEUX NOEL/ Michèle Torr.. J'en appelle à la tendresse !

 Les femmes ont toujours raison, et quand elles ont tort, c'est qu'elles ont raison d'avoir tort !

 

 

 

Michèle Torr a tort, quand elle dit :

« Au front des monuments n’écrivez pas l’histoire
Un soldat trop vaillant c’est un ami qui part  »

Car il faut enseigner correctement l’histoire si on veux corriger nos erreurs ! Soit éviter la guerre !

Mais bon, elle a raison d’avoir tort, si c’est pour nous produire une si belle chanson. La tendresse, la compassion, va au delà !

La compassion ne doit pas être considérée seulement dans le sens chrétien de « pitié « , mais bien comme le « partage des passions » , soit :  » l’amour, la pitié et la compréhension » ; )

 

 

 

J'en appelle à la tendresse est une chanson de Michèle Torr de 1981 écrite pour encourager Mère Teresa dans sa lutte pour les pauvres en Inde. C'est aussi une chanson qui dénonce l'indifférence, l'hypocrisie, la corruption et les guerres des mondes ainsi que la richesse en face de la pauvreté qui abaisse les plus faibles d'entre nous. Ce fut une des chansons les plus populaires de l'année 1981.

 

paroles J'en appelle à la tendresse

Devant ces yeux d'enfant qui ont froid, qui ont faim
Dites-vous que l'argent vous brûlera les mains
Devant ces présidents qui dirigent le monde
Qui jouent au cerf volant avec toutes leurs bombes
Devant les synagogues devant les cathédrales
Il n'y a qu'un bon Dieu mais toujours plusieurs diables
Devant ceux qui n'ont rien devant ceux qui ont tout
S'il le faut je veux bien le chanter à genoux
J'en appelle à la tendresse à l'amour s'il nous en reste
J'en appelle à tous les hommes
Que leur volonté soit bonne
J'en appelle à la tendresse
En plein coeur je vous adresse
Une chanson d'espoir en somme
J'en appelle à tous les hommes
Au front des monuments n'écrivez pas l'histoire
Un soldat trop vaillant c'est un ami qui part
Au nom de quelle folie au nom de quel pouvoir
On les envoie cueillir les lauriers de la gloire
J'ai le coeur d'une femme et les mots pour le dire
Il y a trop de larmes dans ce monde en délire
Dites-moi si je mens dites-moi si j'ai tort
S'il le faut je veux bien vous le chanter plus fort
J'en appelle à la tendresse à l'amour s'il nous en reste
J'en appelle à tous les hommes
Que leur volonté soit bonne
J'en appelle à la tendresse
En plein coeur je vous adresse
Une chanson d'espoir en somme
J'en appelle à tous les hommes
J'en appelle à la tendresse
En plein coeur je vous adresse
Une chanson d'espoir en somme
J'en appelle à tous les hommes

 

 

 

Posté par jc-bonnot à 23:44 - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,