Oui, tout prévu et surtout la couverture  médiatique de ces élections, qui pour moi étaient providentielles.. Non pas que j'avais une quelconque prétention d'être élu, mais bien de m'inviter au débat et profiter de la tribune.  Si la presse était bien au rendez vous, par contre au détriment des petits candidats comme moi, la scène aura été dédiée aux grands partis et à la démocratie représentative... Pour ceux qui veulent prendre le temps de comprendre ce processus voici un documentaire édifiant, dont je ne partage pas toutes les conclusions, mais qui a le mérité d'exister https://www.youtube.com/watch?v=KorpVKTQ73s

 

affiche 3 - Copie   Le coeur de la république

 

 

Doubs : "C'est le coeur de la République qui battra" dimanche, selon Cazeneuve

Le Point - Publié le 04/02/2015 à 23:33 - Modifié le 05/02/2015 à 06:16

Le ministre de l'Intérieur a participé à un meeting de soutien à Frédéric Barbier, le candidat socialiste à la législative partielle du Doubs.

   Je me permets certes d'enchaîner sur les propos du ministre de l'intérieur ci dessus.. toutefois Le mélodrame le plus édifiant était encore à venir... si j’avais pu bénéficier d’un minimum d’accompagnement en stratégie politique ( lisez le commentaire édifiant en bas de texte)...J'ai été, l'espace d'un instant le coeur de la république voire du monde !  Comme quoi, je ne suis pas là pour me lamenter..   mais bien vous signifier comment une de mes expression favorite  "devenez comme le levain pour le pain" est pertinente !

   Laissons les grands tribuns s'expliquer, mais au vu des résultats je m'en sors bien (8e sur 13) avec derrière moi un parti comme l'UPR et ses 7000 adhérents..  (Ils ont tracté 40 milles boîtes à lettres) .. Il était donc impossible d'émerger.. A part les 3 gros, tous les autres candidats avaient "la tête sous l'eau ".

 

 En fait, au soir du premier tour, quand le journaliste l' Est républicain m'a appelé pour demander mes consignes de votes.... Au lieu de rester évasif, ne me sentant pas propriétaire des voix de mes électeurs, j'aurais pu donner seulement mon intention de voter FN, avec pour tout commentaire : la volonté de changement.. Il était presque certain que le gouvernement en place perdait la partie !

 En effet, dans le courant de la semaine, une grande confusion s'est installée perturbant le libre arbitre des électeurs UMP ... le "ni ni" adopté par la direction parisienne de ce parti, ne faisant pas l'unanimité ..

  N'y voyez pas là une quelconque prétention...   Je comptais faire la différence au vu de ma profession de foi et inciter les abstentionnistes à venir voter pour moi... au second tour, une partie non négligeable de l'UMP aurait également été influencée par ma position au lieu de voter blanc..  Parmi ceux ci un bon nombre ont certainement hésité à voter pour moi.. un gars du coin, qui plus est,  se présente comme "candidat pour la justice" .  J'aurais été en quelque sorte une caution morale.. (...)

 Mais voilà, seul le résultat compte... et encore une fois, n'allez pas croire que je me lamente, mais il est logique qu'à un moment, je demande une participation financière à ceux qui peuvent m'aider... Si je ne l'avais pas fait, on aurait soupçonné derrière moi,  un quelconque soutient occulte.

 

 

 Voici un commentaire significatif, parmi d'autres plus vindicatifs qui m'a été adressé sur ce forum.

xxxxx— 08.02.15 15:46
Nous discutons politique ou nous jouons à la devinette ?

Si
vous n'usez de votre influence que de façon confidentielle, vous vous
privez de faire savoir que, si ne pouvez pas gagner, vous pouvez faire
perdre. Et c'est loin d'être négligeable.
Dommage pour vous.