cologne

         Les débordements de la Saint-Sylvestre à Cologne, dont la plupart des responsables sont vraisemblablement des réfugiés, ont abouti à de nombreuses plaintes: désormais, elles dépassent les 500, dont 45% pour agressions sexuelles.

cassandre

Peinture de Cassandre par Evelyn De Morgan.                  

  Alors qu'on discute interminablement sur la déchéance de nationalité de quelques terroristes qui,  en devenant apatrides seront d'autant motivés pour passer à l'acte. Pendant ce temps,  des milliers de migrants s'installent dans notre jardin,  poussés par la misère et la guerre. La plupart étant de jeunes hommes déboussolés, comment s'étonner de débordements comme ceux de Cologne en Allemagne ?  

   Et ceci reste un moindre mal au vu du risque de rejet systématique du monde du travail que ces déracinés vont subir.. n'en deplaise à certains de nos dirigeants qui pensent ainsi renouveler une population active vieillissante .  Au mieux ces êtres humains seront les victimes de l'esclavage moderne qui se profile.

   Sur ce, différentes voix ou plumes tentent de nous éclairer et nous avertir, mais  ceux-ci sont aussitôt traités de Cassandre par les médias politiquement corrects..  alors que faire ? Si ce n'est comme moi s'impliquer sur différents forums et susciter un hypothétique écho.... voir donc ci dessous mon commentaire sur .. Boulevard Voltaire

"Le "nivellement par le bas " issu du "normal socialisme" lui-même découlant d'un Christianisme culpabilisant nous aura conduit à cette situation, soit à la médiocratie prévue par Nietzsche . Aussi avons nous laissé se développer des foyers infectieux comme la surnatalité dans des pays culturellement incapables d'y faire face... alors que la terre pourrait encore nourrir le double de ses enfants. C'est donc une question d'éducation... soit de Religion, quoi qu'on en dise... Mais celle ci devra se baser sur de réelles bases historiques... éclairée par une archéologie libérée afin de redécouvrir les vertus inhérentes d'une droit sacralisé ouvrant vers une nouvelle civilisation."

Jean Claude BONNOT