Exposé sommaire sur / Alesia des Mandubiens

Exposé sommaire sur Alesia des mandubiens

IMG_0591

 

Exposé sommaire sur Alesia des mandubiens

 Comme annoncé je continue mon processus de diffusion de vidéo... 

Jean-Claude BONNOT


Des gilets jaunes au Sionisme, en passant par la culte du soleil !

 

 

video 4~1 011 _5__0001

Des gilets jaunes au Sionisme en passant par le culte du soleil

 Je viens de creer une chaine youtube .... avec un peu d'amélioration dans ma diction, j'espère apporter plus de clarté... mais l'essentiel est dit !

Jean-Claude BONNOT

Visites et exposés sur la localisation d'Alesia au bord du Doubs (massif du Jura)

39344129_10156575790403622_4853789214619205632_n

IMG_0763

Prochainement, des expositions et autres visites guidées sur le thème de la localisation d' Alesia sur les bords du Doubs (massif du Jura) seront organisées à partir de notre modeste local de Pont de Roide ( Doubs 25) ainsi qu'au Théâtre romain de Mandeure à quelques kms http://alesiamontsjura.canalblog.com/

IMG_0587

IMG_0586

IMG_0727

IMG_0756

IMG_0712

 

Nos ancêtres les gaulois, Mélanchon mélange tout !

 

Notre identité, c'est la Révolution de 1789 qui nous fait égaux en droits

 Intéressant pamphlet sur "nos ancêtres les gaulois" que je me permets de rediriger, comme son auteur a si bien su le faire à son profit . 

Pour le tribun Mélenchon : " Ce qui fait sens, c'est la rupture ! Et non pas la continuité. "

Certes, en bon démagogue qu'il est, il sait abreuver son public des valeurs de la révolution de 1789... faisant l’éloge des droits de l'homme qui pourtant trouvent inspiration et légitimité bien avant. Ne serait-ce que dans les Évangiles où la "rupture" primordiale apparaît, lorsque " Dieu se fait homme", concept renchéri même par St Irénée  : "Dieu s'est fait homme, pour que l'homme devienne Dieu !"  N'y voit-on pas cette liberté de conscience évoquée par le leader du Front de gauche ? Même s'il cite Goethe… En fait, Mélenchon s’adresse à un public acquit à sa cause  ... La vérité, c’est qu'il ne peut y avoir rupture, s'il n'y avait pas continuité ! (Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain ! )

Nos ancêtres les Gaulois (qui se nommaient "celtes" entre eux) ont été affublé de ce nom par les Romains, c'est à dire l'Etat, en référence au coq (gallinacé) qui annonce le jour... Soit en allusion aux peuplades originelles ou barbares. Ceux-ci toutefois, ne devaient pourtant pas l'être vraiment pour avoir réussi à se fédérer en envoyant des contingents de dizaines de tribus au secours d'Alesia, cité connue de tous, et qui curieusement ne parvient pas à faire l'unanimité sur sa localisation.

Aurait-on peur de réveiller les vieux démons ? Une foi en la liberté, au régionalisme, qui dépasserait en ampleur l'orgueil national ? Encore une "rupture" dont vous devriez parler Mr le Tribun... Mais vous êtes plutôt mandaté pour caricaturer cet esprit païen, inventeur de ses propres spiritualités, pour réaffirmer les vertus d'une révolution qui a laissé les peuples exsangues et désillusionnés. Pour preuve, nombreux sont les états ayant conservé leur monarque garant des libertés individuelles.

Mélenchon mélange tout à dessein. Evoquant les Ibères qui étaient aussi gaulois (les celtes ibères, d'Espagne ). Pendant qu’il y était, il fallait aller jusqu’au bout  et évoquer les celtes transalpins (Milan est d’origine celto-gauloise)  le pays de Galle en Grande Bretagne, les Galiléens d'où venait Jésus et les Galates d'Asie mineure...  Comme quoi, on trouve des "gaulois" partout ! Même en Chine. Voir ici encore un de mes billets: La révolution viendra de l' archéologie SUITE: Momies de type europeennes découvertes en Chine.

 En conclusion, dire que les gaulois sont nos ancêtres, n'a rien d'un mensonge et en faire une récupération pour l'unité nationale non plus, vu que cette notion est intégrée depuis longtemps dans nos conceptions, pas de quoi en faire un fromage. C'est contre cet affront à la continuité qu'il faut s'offusquer, facteur de haine et de division au profit d'un progrès qui n'a pas tenu ses promesses. Rupture et continuité se nourrissent l'une de l'autre.

Jean-Claude BONNOT

 

 


Guerre contre DAESH, les vérités qui dérangent...

Quand la vérité sur Daesh éclate en direct sur LCP.

 ... pour confirmer de telles revelations, dénonçant la complicité tacite du monde économique avec nos ennemis declarés, nous venons d'apprendre qu'un important site petrolier vient d'être saisi en Libye par des groupes ilamiques armés.

Justice, grâce presidentielle pour Jacqueline Sauvage: reflexe humanitaire ou acte politique d'ingérence ?

 

justice jaqueline sauvage

  

Vous me croirez sans peine si je vous confie choisir malgré moi ce thème d'actualité pour défendre l'indépendance de la justice. En effet, comment ne pas être enclin d'approuver la grâce présidentielle accordée à cette femme, qui en est arrivé à tuer son mari pour ne pas succomber sous ses coups.  Enfin , voilà comme nous sont présentés les faits par les médias.

   D'autres que moi sont sans doute plus qualifiés pour débattre si une telle procédure entre dans le cadre de nos arguments de droits qui s'opposent parfois aux raisons humanitaires etc...  Toujours est il qu'il est de mon devoir de saisir cette occasion pour vous informer  d'une dérive qui semble se manifester à travers cette pénible affaire.

    En effet, si je dénonce souvent le totalitarisme français ce n'est pas pour seulement pour exister ! A travers ce blog, régulièrement , je prends en exemple la polémique sur la localisation d' Alesia qui est entre autre la résultante  du diktat sur lequel la France a établi sa constitution.. soit l' Etat de droit dans lequel nous sommes censés évoluer .    Notre pays étant à ce jour -de par son histoire-  qui fait autorité dans le monde !  le seul état évolué qui ne se soit pas doté d'un système fédéral !... et pour cause !

    Donc, même si cela semble insignifiant, je tiens à rappeler ici que pour être digne de ce nom, un état démocratique doit se baser sur l'indépendance de la justice !  Normalement, notre constitution s'articule autour de la séparation des pouvoirs ( législatif, exécutif et judiciaire ) ... hors avec l'affaire de Jacqueline Sauvage nous venons d'assister à un aperçu de ce qui nous attend ! si j'en crois les militants de cette organisation qui dénonce un décret récemment signé par Emmanuel Vals juste avant son départ !

France, le coup d'Etat du 5 décembre 2016

 

  Pour ceux qui estiment nécessaire de consacrer un peu de leur temps à comprendre se qui me motive , à savoir "l'essence du droit" voici un peu de lecture Des vestiges des Monts jura... à la justice universelle !

Jean-Claude BONNOT

  

 

 

Le " HEROS " un élément indispensable en voie de disparition !

 

livre rousset

J'espace de plus en plus mes messages, mais comme je l'ai précisé ci avant, ce blog fait office de ré information et témoignage envers tous ceux , doués de conscience qui apprécient ou pas, ou n'ont simplement pas l'opportunité de s'investir comme je le fais.

  Là je tiens à répondre à l'article de Mr Rousset avec qui j'ai sympathisé -comme avec beaucoup- lors de son passage dans mon auberge.  Depuis, il a fait du chemin et je le félicite pour la poursuite de ses idées..  elles trouvent de plus en plus d'écho au vu hélas de l'actualité...  Il est ce qu'on appelle aujourd'hui un " lanceur d'alerte"

  Voici l'article de son blog et en illustration la couverture de son livre..

UNE NATION SANS HEROS NE PEUT PAS SURVIVRE ! (blog de Mr Rousset)

 

Voici mon commentaire :

Bien d'accord avec l'esprit de votre article Mr Rousset, seulement l'histoire interprétée par un mythe fondateur de notre société occidentale tel que l' Iliade, nous conte nos héros partis en guerre pour une femme " Hélène de Troie" ...  Motivation sublimée qui ne prend même pas la peine de d'évincer le véritable but de cette guerre à savoir la domination de la mer Egée..  Quant aux divinités sensées moraliser l'histoire... elles nous laissent bien le libre arbitre... pour autant les héros "demi-dieu" comme Achille meurent de leur orgueil : une flèche plantée par un plus faible dans son talon.

  De nos jours, si vous avez raison de faire le parallèle entre ces "barbares" non intégrés dans le système qui foncent au camion-belier dans la foule...et la passivité par manque d'idéalisme noble de nos concitoyens..  pour autant, le pire n'est pas toujours sur !   En effet, je m'étonne après tout du nombre restreint d'attentats.. C'est tellement simple une grenade dégoupillée dans la foule où des tirs à distance depuis une fenêtre.. comme autrefois avec un arc et des flèches...  Donc quelque part, la morale l’éthique –appelons-la comme on veut - a tout de même fait son œuvre... L'individu lambda est toujours capable de prouesses pour sauver son prochain.  C'est sur cette ferveur qu'il faudra compter à l'avenir ... en espérant que nos dirigeants actuels le comprennent assez vite , sinon ils seront emportés..

Jean-Claude BONNOT

Erreurs et vérités de nos prix Nobel... Guerres et Paix dans leur dépendance à l'économie.

Joseph Stiglitz a l'habitude de critiquer l'euro <b>MANDELA</b> ... un rebelle libyenbourse

   La sortie de mon livre m'ayant accaparé sur des sujets fondamentaux (...) je reviens dans l'agora pour y glisser mes remarques. En ce moment les principaux hommes d'état se recueillent aux obsèques de Shimon Péres, le considérant unanimement comme un être de paix ! Pourtant, je me suis souvenu avoir fait allusion à ce personnage dans un billet édifiant voici 5 ans. Il était lui même un fervant " va-t'en-guerre" il a confirmé ces propos en avouant qu'"une attaque militaire contre l'Iran était plus proche qu'une option diplomatique". 

  Bien entendu, on peut toujours objecter que je ne suis pas dans le "secret des dieux" ... alors par bienveillance, je retiendrai l'allusion de " paix inachevée" sur laquelle semblent s'accorder les grands de ce monde à propos de l'ex-dirigeant d' Israël.

 J'ai aussi retenu une phrase soit disant élogieuse,  lors des obsèques attribuée à ce prix Nobel de la paix  " ...Je ne me préoccupe pas du passé, mais de l'avenir ! " ... si sur le fond, je suis d'accord , sur la forme je le suis moins et dénonce la confusion entretenue.. car la loi de cause à effet nous prouve que les erreurs du passé, conditionnent notre présent et aussi l'avenir. Alors il nous faut sans cesse retranscrire au plus près la vérité historique afin de corriger réellement nos erreurs.. ci dessous, j'ai choisi cet article comme exemple.

     D'habitude, je me méfie de toutes ces récupérations "anti-euro" , mais là ce lien ( mentionnant un prix Nobel d'économie) est recevable et digne d'être partagé. En fait, la monnaie unique européenne, reposait surtout sur la volonté d'unir les gouvernements... Le déficit à 3% du PIB et la dette à 6% , présentés comme une théorie économique fiable a bien servi de leurre... autant le savoir. Cependant, il ne sert à rien de dénoncer l'hérésie, si on ne peut révéler le juste !

Jean-Claude BONNOT

 

 

Stiglitz: "L'euro a été un échec économique"

Le prix Nobel d'Économie critique une nouvelle fois la monnaie unique. Dans une interview à Quartz, il considère que la devise européenne divise les pays et qu'elle résulte "d'une foi aveugle" dans la mondialisation

 

 

"D'ALESIA AU CHRISTIANISME "... Le Mystère de l'an 0 !

 

AltarAlesia_Bandeau_2016-09v02

CouvJean-ClaudeBonnot3

 

 Avant de rebondir ou m'impliquer dans une action politique  en accord à l'éthique de ce blog, j'appose ici  la couverture, l'affiche publicitaire et le  synopsis de présentation de mon livre.  A ce stade, après avoir tergiversé avec plusieurs éditeurs (j'ai fini par me décider pour une maison à dimension humaine  http://editions-maia.net/ ), j'ai du, pour mieux me faire comprendre de "professionnels" qui hesitent à me classer dans tel ou tel genre (essai, roman historique, esotérique, spirituel ou politique) ajouter un sous titre aussi intrigant que révélateur..

(...le Mystère de l'an 0 )

                                                             

                                                          

 

                                                           D’ALESIA AU CHRISTIANISME 

                                                             Le Mystère de l'an 0

 

 

       Enquêter et  produire une synthèse cohérente sur un sujet délicat où se mêlent identité nationale et substrat religieux, est un défi suspicieux de nos  jours.  Pourtant, je vous invite à me suivre sur une affaire historique et polémique franco-française qui toutefois concerne le monde entier (Jefferson n’a-t-il pas dit «  Chaque homme a deux patries, la sienne et la France ») .  A savoir, la localisation d’Alesia, conquise par les romains en 52 av JC. Cité considérée comme « sacrée » d’après certains auteurs antiques, qui à mon sens  est victime d’un escamotage pour dissimuler l’origine du Christianisme.     

     Le tout, introduit  d’un exposé -rigide de prime abord- mais vite étoffé  d’un scénario stipulant l’enlèvement et la récupération du Christ par un réseau de religieux déchus : « les Mandéens-Mandubiens »… peuplade mentionnée par César comme les habitants d’Alesia. Ceux-ci d’après ma version seraient en fait les récipiendaires de rites ancestraux, évoluant par la suite en société secrète qui,  en s’infiltrant parmi les Gallo-romains  fondèrent le Christianisme… 

     L’intrigue initiale romancée devient vite accessoire suite à l’orientation prise.  Toutefois, le couple de « touristes chercheurs » imaginés pour la circonstance,  parti en Grèce reconnaître les tombeaux de descendants d’un illustre inconnu -ancien chef des croisades-, parvient en transition à nous faire apprécier la période des Templiers. Ces moines soldats qui, dans leur implication ésotérique firent  trembler le Vatican et le pouvoir royal.  D’autant qu’ils sont à l’origine de la réapparition du Saint Suaire… Relique des reliques qui  s’inscrit comme une clé dans cet ouvrage.

      Dans les vifs débats des deux protagonistes où l’auteur se met en scène au côté d’une amie rencontrée peu avant au cours d’une réunion politique quelque peu «  New-Age », nous pourrons suivre les confrontations des valeurs auxquelles chacun se voue. Par la suite, au retour, chacun reprendra son parcours comme deux cheminements parallèles allant vers un même but, sans pour autant parvenir à fusionner.

Développement et  conclusion  nourrissent et édifient incidemment  « ce Troisième Testament  », dont l’on ne sait encore s’il s’agit déjà du réel ou de son écho.

     Le livre se termine à l’instar d’un précepte que j’aurais pu glisser dans cet ouvrage…. Mais peut être fallait-il donner, du temps au temps.

    « Inutile de dénoncer, l’hérésie, si l’on ne peut révéler le juste ! »

 C’est pourquoi, je me suis employé, tout au long de ces pages  à initier une directive que je détiens de bouddhistes  japonais qui m’ont aidé à me réaliser au sein de notre société Occidentale.   J’applique à cet effet, un diagramme édifiant sur le développement de la personne, auquel je me permets d’introduire le symbole fondateur qu’il m’aura été donné de reconnaître.

     En toute fin, pour ne point s’égarer, j’en reviens à rappeler que seule une archéologie libérée, à laquelle les citoyens donneraient les moyens de ses ambitions, est en mesure de servir de « garde fous ».

 

 Jean-Claude BONNOT