D ' ALESIA à VERDUN !

      

 A l'occasion d'un nouvel embrasement de guerre au Moyen Orient et toujours au sujet de l'affaire d' Alesia. Je fais remonter cet article. En espérant faire réfléchir sur les causes et conséquences des conflits récurrents quand la vérité historique n'est pas définie correctement.

       Bataille d' Alesia    52 Av JC                                                            Bataille de Verdun 1916 verdun                               Siege-alesia-vercingetorix-jules-cesar

                  

A l’occasion de la commémoration du centenaire de la bataille de Verdun  en 1916, diverses publications commencent à étoffer la toile. Je viens donc de m’immiscer dans un  forum : Verdun, notre dernière victoire…

 J’en profite donc pour rebondir sur cette actualité récurrente et apporter mon éclairage à propos de l’affaire d’Alésia. Dont l’instrumentalisation nous révèle les causes insoupçonnées de cette terrible guerre. Mes publications se transposant souvent de l'actualité à un évènement passé, je replace donc un message de novembre 2013.

 

 

 

    


vercingetorix_statue220px-Franz_Xaver_Winterhalter_Napoleon_III

 

 Statue de Vercingetorix ( 19 e siècle)   à l'éffigie de Napoléon III    

<< LA GAULE UNIE FORMANT UNE SEULE NATION ANIMEE D'UN MEME ESPRIT,PEUT DEFIER L'UNIVERS >> (inscription sous la statue)

                                                                                                             

                                                                                             

 En cause originelle de cette terrible guerre 14-18, je propose une version qui va peut- être me clouer au pilori mais qui devrait en faire réfléchir plus d'un. J'accuse en fait l'état français et tous ses rouages d'être responsables du climat belliqueux ayant conduit au désastre que l'on sait. Y compris bien entendu la montée du nazisme hitlérien. Nos cousins germains devraient être allégés d'un gros poids sur la conscience.

 

    En effet lors du second Empire, Napoléon III et ses sbires en recherche de légitimité historique ont tenté de raviver la flamme de la grandeur passée de la France en promulguant le mythe fondateur de la nation par la figure archétypale de Vercingétorix. Héros ( inconnu de la plupart à l'époque) capable, en 52 AV JC d'unifier les peuples de gaule pour s'opposer aux envahisseurs. L'incarnation du mythe fondateur de la gaule unifiée devant se situer à Alésia, cité sacrée si tant est qu'elle puisse être où des dizaines de tribus celtiques ont convergées pour se porter à son secours. Par une orchestration subtile après un simulacre de fouille, une monumentale statue de Vercingétorix à l'effigie de "Napoléon-III" fut édifiée sur le mont Auxois à Alise st Reine dans la Bourgogne actuelle. A l'embase de ce monument est gravée ce leitmotiv tiré des célèbres "commentaires de la guerre des gaules" de César : << LA GAULE UNIE FORMANT UNE SEULE NATION ANIMEE D'UN MEME ESPRIT,PEUT DEFIER L'UNIVERS >> Toute cette récupération n'a rien à envier aux grandes religions et pourrait être observée d'un oeil complaisant... seulement voilà, la particularité française de l'époque, découlant de la révolution, concentrant les pouvoirs en sa capitale, parvenait très vite à faire ou défaire un culte national (le doute n'ayant encore pas laminé les esprits). Le mythe du fier gaulois "n'ayant peur que d'une chose : que le ciel lui tombe sur tête !" (tout de même) eut tôt fait d'imprégner les esprits. L'ère étant au colonialisme, l'hégémonie française confortait les principes de supériorité et d'excellence vis à vis des peuplades africaines, pensait on alors. Par contre une désastreuse expédition au Mexique et une mauvaise gestion du pays fit perdre de sa superbe à l'Empereur. Sur les conseils de son gouvernement, assuré du soutient d'une armée plus galvanisée qu'organisée, Napoleon III déclara la guerre à la Prusse pour un motif futile ( :dépêche d'Ems ) . En quelques semaines, malgré quelques faits défensifs héroïques ( Belfort), l'armée française fût vaincue et humiliée. En dommage de guerre, la "grande nation' du payer une formidable rançon et surtout céder l'Alsace et une partie de la Lorraine. Un fois la république rétablie, l'effort de la nation se concentra sur son "Empire colonial" et la réorganisation de son système éducatif. L'emprise de Église encore très présente et le pouvoir laïque collaborèrent au maintient du mythe structurant de "nos ancêtres les gaulois" . Moyen pratique pour relever la nation sans trop occulter un message chrétien intemporel et asservissant... L'éducation nationale pris son essor, mais outre ses bienfaits reconnus, les hagiographes dans leur rancoeur forgèrent toute une génération dans l'esprit de revanche et l'absolue nécessité de répandre leur "savoir" aux autres... C'était l'époque des "hussards de la république". L'Alsace et la Lorraine faisant office de "faire valoir". Le calendrier fût même modifié, il était malvenu de prononcer : "l'an septante". C'est donc de cette époque que daterait l'illogisme de soixante-dix... Bien entendu, on pourrait trouver d'autres raisons, plus élaborées, de grands historiens et sociologues s'étant déjà penchés sur la question. C'est de cette époque que date l'essor du capitalisme, du socialisme, la dictature du prolétariat, l'anarchisme, mais aussi l'assassinat de Jaurès etc... l'avidité, l'ignorance et la colère, les défauts les plus basiques l'ont emporté. Le progrès, qu'il soit moral ou matériel ne vaut que s'il est partagé par tous. Ne sous estimons pas ce mythe du héros sauveur du monde, galvanisant un peuple élu. Celui-ci a la vie dure et transcende souvent notre législation. Il est en nous, d'où intérêt de rechercher la vérité historique avant de se lancer dans une quelconque aventure politique ou religieuse. 

 

 Ce texte étant déjà ancien... Je continue par un ajout que j'ai du apporter..

D'ALESIA A VERDUN

Vous comprendrez suite à la présentation de ce sujet, mon embarras vis à vis des autorités ayant le "sens de l'état". Je comprends cette mise en scène à propos du personnage de Vercingetorix. De tous temps les propagandistes ont utilisés le thème du héros demi-dieu rassembleur d'un peuple déchu à la gloire passée.  Le jeune chef arverne à la tête des tribus coalisées a utilisé également ce moyen, en atteste le revers des fameuses monnaies d'or ( Stataires retrouvés indiscutablement) celles ci ont été frappées à l'effigie d'ALEXANDRE LE GRAND. Avec ce jeune éphèbe, nous sommes bien loin du portrait hirsute du chef des gaulois, lui même calqué sur les traits de Napoléon III.
  Bien entendu, si cette machination a si bien fonctionné sur le peuple français, c'est qu'il existait bien un milieu social et culturel disposé à l'accueillir... Comme je viens de le décrire, dans la conscience collective des peuples n'existe t'il pas se sentiment de revanche ? Après tout, c'est tout de même à Alesia que le monde bascule sous le joug romain.  La récupération était donc fort tentante. Elle peut même être légitime ! Seulement "le défit à l'univers" aurait pu être la paix. Il n'en n'a rien été. Encore aujourd'hui la querelle d'Alésia est récurrente entre français, même s'il y a eu tromperie, beaucoup ne veulent pas voir leurs historiens désavoués. Tout comme une erreur de justice est difficile à admettre au risque de compromettre l'ensemble... La vérité au sujet de la nature et l'emplacement même de cette cité  est donc à ce point inavouable ? Certes aujourd'hui, après trois terribles guerres avec nos voisins européens il est difficile d'accréditer la version proposée ici...
  Pourtant, le moment va venir où il faudra avouer que cette entremise, est le produit d'une collusion entre l'Église et les responsables de la nation française de l'époque. Si l'on retrouve le véritable emplacement d'Alésia (finalement tellement simple et évident)  beaucoup vont se poser des questions et demander des comptes. Reste à savoir maintenant comment notre civilisation surmontera la vérité historique si celle ci  modifie la version officielle de la genèse du Christianisme?
   << Ce n'est pas à Dieu d'arrêter les guerres, mais aux hommes! il ne faut donc pas attendre la paix d'une "vérité révélée" mais d'une "vérité avouée" .   >>

Il me faut tout de même ajouter que l'Allemagne n'est pas en reste pour exploiter ce genre de thème, mais le cas d'Alésia est différent car les positions à la fois dans le temps et géographiques laissent à penser que la prise de cette cité a été capitale. La "PAX ROMANA" (paix romaine) s'installe et par ce concours de circonstances, le christianisme prend son essor en Gaule.    Dieu est-il Gaulois ?


Jean-Claude BONNOT

 

 

  


Quand une présidence "normale..." nous mêne à la guerre ! Est ce "folie" que de résister ?

 

 Le Secrétaire d'Etat américain John Kerry (à droite) et son homologue russe Sergueï Lavrov à Genève, le 13 septembre 2013. (Larry Downing/AP/SIPA)

 

Syrie: accord américano-russe à Genève sur les armes chimiques

 

 

Appel du Comité Valmy

 

 Ouf, un accord semble avoir été trouvé entre grandes puissances, bien que les rebelles-terroristes le rejette fermement (...)  Nous sommes donc encore loin de la paix dans cette région.   Aussi, je ne me gène plus pour relayer de tels textes comme celui du "comité Valmy" sur cette guerre, présentée encore comme partie remise par Paris ! Tellement suspecte que la France ne participe même pas aux discussions de Genève .. pourtant au coeur de l' Europe !

   Maintenant, comment restaurer le prestige du droit que se targuait d'incarner notre pays? D'autant que Fabius prétend apporter dès lundi par l' ONU la preuve du bombardement chimique par le gouvernement syrien... Prétention qu'il devrait au moins minimiser vu qu'il aurait déjà du attendre légalement les résultats des analyses, avant de positionner notre armée aveuglément derrière Obama. Le président américain qui dans cette affaire se sera révélé sous sa vraie nature.
Quant à François Hollande, malgré son alignement "normal" derrière la puissance des Etat unis, il aura continué sa parodie de chef de guerre jusqu'à dévaloriser la commémoration du massacre d' Oradour sur Glane, sur lequel planait ses intentions de bombarder des positions où de nombreux innocents auraient trouvé la mort.  Certes, il s'agissait du hasard du calendrier, mais fut un temps où les chefs d' état se démarquaient de telles correspondances imprévues...Il aurait pu accorder symboliquement une trève quelques jours et prôner l'apaisement.. Mais non, le lendemain voire le jour même nos missiles étaient prêts à porter le fer et le feu... dans les foyers désignés comme adversaires et ce comme nous le verront de façon arbitraire !
  En ce sens, ma volonté est de s'opposer à cette guerre inique qui se prépare, alors je n'hésite pas à annoncer clairement ma position et choisir mon camp. En effet, nous avons la démonstration par ces deux bellicistes de pointe (Fabius et Obama : un Israélite et un musulman financés par les émirats du Golfe), la preuve que l'un et l'autre veillent à installer le chaos chez les puissances qui les entourent de telle sorte à ce que l'hégémonie politico-financière du monde actuel, ne soit pas menacée.  Même si aujourd'hui le catholique irlandais John Kerry et l'orhodoxie russe semblent reprendre les choses en mains au vu du fiasco qui s'annonçait. Eh oui... Chassons nos origines, elles reviennent au galop l et notre président laïcard et toute la diplomatie européenne se trouvent relégués dans l'anti-chambre.

  Le plan machiavélique de nos grands technocrates mondialiste s'enlise. Je l'avais déjà compris lorsque Kadhafi a été attaqué par des hordes barbares (armées par nos soins) alors qu'il s’apprêtait à sortir l'Afrique du marché financier actuel . Le printemps arabe.. et l'instauration de la démocratie n'étant qu'un prétexte.

  Sur ce, ne pensez pas  que ésseulé, j'en suis à rejoindre les rangs nationalistes, ce n'est pas encore le cas vu que ceux ci se basent sur une réaction qui en leur temps aussi a produit des injustices...  En atteste ici mon commentaire où je dénonce l'arbre sur lequel ils sont installés ... à savoir le Christianisme.  Ce qui me vaut évidement, une phrase assassine où je suis traité de gourou...

C'est ainsi,quand on est pas antisémite et raciste.. On est forcément un guru qui veut créer une secte..

 

"Ce "grand remplacement" n'est que la résultante de l'évolutionnisme existentialiste mise en forme sur le marché par Sarthe et d'autres... quand l'occasion s'est présentée. Cet état d'esprit continuera de prospérer, tant que le principe civilisateur du Christianisme -dont le principal vecteur était la France- ne sera pas révélé comme MOYEN et non comme une FIN ! Et ce par le dogme de la résurrection du Christ partagé et instrumentalisé par tous... y compris les non-chrétiens. La laïcité elle, trouvant sa raison d'être par l'arbitrage entre religions.
Inutile donc d'aller chercher réponse ailleurs. La "Réaction" de grand papa n'est plus la solution! Même si ses valeurs civilisatrices demeurent.. Nous sommes allés trop loin... Il nous faut un 3e testament basé sur la vérité historique... Que nous sommes à même de démontrer par les progrès de la science et de l' Archéologie.. ( Pour peu que nous lui donnions les moyens ! C'est la première révolte à accomplir ! )
NON au Changement de Peuple et de Civilisation ! - Boulevard Voltaire
www.bvoltaire.fr

 

 

 

 

 

Le Christianisme... la religion parfaite ?

 

 

rois mages

   Copie de FAUCHEUR-originel

 Miniature

3e partie - LE FUTUR EST UN LONG PASSE -

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=Ptq70vFI3Lw#t=10s

 

 

drapeau anglais

 

Sous titrées en anglais et publiées par http://mayatouviere.com/leclaireur-de-jean-claude-bonnot.html )

 

 

  Cet article rencontre au vu de l'actualité accaparée par les phénomènes religieux, de plus en plus d'interêt. Je le remets donc en tête d'affiche accompagné de la dernière partie de ma vidéo où j'aborde considérablement les péripéties de l'Eglise Catholique est la démission du Pape. Voici donc en cette période estivale un sujet propice à la méditation.

 Article paru  le 21 decembre 2012

Nous sommes au solstice d'hiver, période des nuits les plus longues, fin cyclique,  amorçant de fait la renaissance...la progression  des jours nouveaux (Noël)...date choisie pour célébrer la naissance du Christ... j'affiche en "cadeau" de Noël (pour ceux qui l'ont déjà lu, ce partage "éclairant"  ne peut être que bénéfique) une partie de mon livre, du chapitre : LA RELIGION PARFAITE ....Joyeux Noël !

(L'Eclaireur, D'Alesia au Christianisme, Jean Claude Bonnot)

     Il y a quelques années, je me suis rendu à une conférence donnée par un moine bouddhiste Japonais, en visite dans notre région. Le thème portait sur la présentation du Mandala ou objet de culte vénéré par son école, mais aussi sur les autres formes de symbolismes adoptées par les autres religions. Celui-ci m’a beaucoup surpris en désignant le Christianisme comme « la religion parfaite » (sic), manifestée par l’adoption de la Croix. Emblème qui, au-delà du sacrifice, représente l’homme dans tous ses états : physiquement debout écartant bras, spirituellement par son tronc vertical en contact avec le ciel et socialement par sa branche horizontale en rapport avec la surface terrestre à la rencontre de ses frères humains.

     Ensuite, ce petit moine au crâne rasé nous a expliqué que cette « perfection » péchait par un idéalisme tourné entièrement vers la résurrection après la mort, alors que le royaume de Dieu doit être réalisé sur terre. Enfin, ce ne sont pas exactement ses mots car les bouddhistes ont une approche différente de notre conception occidentale de la divinité…mais c’est comme cela que je l’ai compris.

     — Méfie-toi de tes interprétations, reprit Sophie en dissimulant un bâillement, à cette heure, je n’ai plus l’attention requise pour suivre ton raisonnement. C’est donc à cette occasion que tu t’es converti au bouddhisme ?

     — Non, pas seulement, par mes recherches et implications, je m’étais déjà exercé à cette ascèse. Mais ce petit moine venu des antipodes, par son érudition, son approche respectueuse et compatissante, m’a beaucoup appris ce jour-là sur la façon dont il me fallait considérer le message du Christ.

     Il est vrai que notre religion d’état s’est « affinée » au fil du temps. Au début les disciples de Jésus avaient pour signe de distinction le poisson. Sans connaître vraiment le moment où la croix a été imposée, je suppose que le Concile de Nicée y est pour beaucoup… Pour ce qui est de l’élu, sa conception s’inspire de la genèse mythologique des demi-dieux comme Héraclès. Ayant pour père adoptif un humain (comme Joseph), mais qui est le fruit de l’accouplement de Zeus, le dieu tutélaire et d’une pure mortelle (comme Marie). Rien de bien troublant, puisque ces hommes, au destin exceptionnel, sont certainement arrivés, attendus et désirés dans un berceau prédisposé à les accueillir.

     Jésus représente la perfection, il naît parmi les humbles et anonymes (tout en étant de la maison de David). Comme le lotus fleurit dans la Mare… Un signe cosmique l’annonce, une comète ou étoile filante guide des Rois Mages venus d’Orient qui attendaient la réalisation de cette prophétie.

     À ce sujet, pour avérer mes dires au sujet de l’annonce universelle d’un messie dans les autres traditions, je ne résiste pas à te lire quelques stances du Sutra du Lotus, livre qui est l’un des dix ouvrages littéraires à emporter sur une île déserte, comparable à la Bible, pour le Bouddhisme. J’ai ce trésor en permanence dans mes bagages.

     — Mais… Jean-Charles, je m’endors, je dors… murmure encore Sophie.

     — Attends encore, c’est l’annonce d’un éveillé arrivé dans le monde, rien de plus stimulant ! Écoute…

     Sutra du Lotus /chap. VII « La ville fantasmagorique » « Cet évènement, à quelle raison est-il dû Pour qu’apparaissent de tels signes ? Nos différents palais Resplendissent d’une lumière jamais vue par le passé : Est-ce qu’un dieu de grand mérite est né, Ou bien un Eveillé surgit-il au monde ? Jamais encore ne s’est vu de tel signe, Il nous faut nous mettre unanimement en quête, Franchir même des millions de myriades de terres, Pour s’enquérir de cette lumière, la chercher ensemble. Sans doute un Eveillé est apparu au monde Pour délivrer les êtres dans la peine. »

     — Ne trouves-tu pas cela significatif ? Enchaîne aussitôt notre éclaireur, comme si tous ses interlocuteurs trouvaient limpide ce genre de prose… Mais à l’évidence, la lecture des stances du Sutra, n’a pas illuminé sa compagne, il semble bien que les bras de Morphée se soient refermés sur elle …

     Qu’importe, songe notre homme, pour un peu il se serait cru sur le Mont Tabor en train de vivre la transfiguration pendant que ses disciples dormaient inconscients !

     Mais non, Jean-Charles est bien une personne de ce début de troisième millénaire, et de nos jours le moindre « signe cosmique » est rapidement décrit par un scientifique, soit comme comète qui se dissout en rentrant dans l’atmosphère ou comme une super Nova qui s’illumine brièvement à des millions de kilomètres de nous. L’« Éveillé » d’aujourd’hui ne risque pas d’être annoncé ou en tout cas reconnu de cette manière. De plus, s’il se mettait à vilipender les dormeurs comme au Mont Tabor il se ferait vite appréhender pour « délires mystiques ».

     Pour notre éclaireur, Jésus a vraisemblablement existé en tant que personne commune à tous les mortels, il aura fallu que causes et conditions soient réunies. C’est-à-dire que le « libérateur » devait apparaître dans un milieu social et culturel disposé à l’accueillir, se sentant en l’occurrence opprimé et humilié par l’occupant Romain. Un terreau par conséquent propice à susciter vocation et complots. Jésus est donc apparu, conformément aux prophéties qui l’annonçaient au sein d’un monothéisme élitiste, bien implanté en Palestine depuis la migration d’Egypte des hébreux et des partisans de Ptah. Divinité considérée, au pays des pyramides, comme le verbe créateur (la cause originelle pour le Bouddhisme), synthétisé par la suite en Dieu unique.

 

Dans le même sujet, vous pouvez aussi consulter mon texte de l'an passé.. " Nuit de Noël, étoile des rois mage et ...étoile DUBHE ! "

 

Jean Claude Bonnot

 

 

J'veux pas crever !

  Titre provocateur pour un jour de Noël, mais ce poème de Boris Vian, superbement interprété sur cette vidéo illustre bien nos désirs et angoisses existentiels qui conditionnent pour les uns: la venue d'un sauveur où pour d'autres la necessité de se sauver soi même ...ou tout simplement...la rage de vivre !

.Copie de FAUCHEUR-originel

 Entre autre, un vers peut surprendre "j'veux pas crever sans savoir si la lune sous son faux air de thune, a un coté pointu ! " En fait, à l'époque où cette satire ou complainte fut écrite, il n'était encore pas prouvé visuellement que la lune était sphérique !

Ce texte a fortement imprégné ma jeunesse vu que j'ai toujours été un révolutionnaire irrévérencieux. Aussi, aurais je été bien étonné de m'entendre aujourd'hui prôner les valeurs d'un retour au religieux ! A mon corps défendant toutefois, la doctrine à laquelle je me réfère...à mon sens est révolutionnaire !

  J'en suis même arrivé a préférer aux agapes de Noël un débat improvisé sur Internet où les premiers échanges auguraient une question qui taraude l'humanité..celui de la mort !

 N'entendez surtout pas par là que je m'oppose aux festivités de fin d'année, mais il y a des périodes où dans une vie de famille et autre communauté, notre absence à certains rites traditionnels est plus souhaitable (...) ou propice pour témoigner , une réprobation ou une divergence de vues, insolvable dans la quiétude. 

  Voici donc le débat auquel j'ai participé : Débat_de_reveillon 2012

Hormis la problématique de la fin de vie, invariablement les propos ont dérivé sur le sens de l'existence etc... Certains noms de sauveurs sont apparu ( KRISHNA, BOUDDHA, JESUS) aux cotés d'autres "Eveillés"...Vous pourrez donc vous faire une idée de mes conceptions précises et actualisées sur mes prétentions à l'Eveil, d'autant que j'avais là une interlocutrice qui m'a surpris en bien, dans la progression de son cheminement... Même si au final, voulant marquer sa différence et n'expérimentant pas ma foi, elle ne peut conclure que par son scepticisme ou relativisme vis à vis de mes croyances  en faisant presque l'amalgamme avec ces "maîtres chanteurs" qui nous promettaient la fin du monde. A ce sujet, vous aurez noté mon silence car d'amblée, j'ai soupçonné une instrumentalisation, pour mieux affirmer la prescience de nos "bien-pensants" officiels... Quoi qu'il en soit, comme le répétait souvent mon père : << Nous ne sommes obligés que de mourir ! >>

Autre remarque, vous constaterez dans cet échange que nous sortons volontairement du sujet , mais l'un et l'autre sommes  conscients d'être contraint à opérer en osmose dans l'actualité, pour être lus et aussi pour apostropher les commentateurs qui eux aussi sont à la recherche d'infos pour étayer leurs thèses où se forger une opinion. D'où l'interêt d'avoir comme moi un livre à présenter pour qui veut approfondir le dossier. 

Jean-Claude BONNOT

 

 

L’Éclaireur éclairé ! En version anglaise !

 

Maya anglais      LIVRE MAYA

http://www.mayatouviere.com/    

contes de fée

 

 

L'Eclaireur-couverture

1er chapitre traduit "L'Eclaireur éclairé", version anglaise :The_Enlightener__1_The Enlightener (chap p 347 version française)

 

 

 

Bonjour à tous,

 

 

Copie de FAUCHEUR-originel

Je viens de recevoir de Maya Touvière  (qui vient d’ouvrir un blog bilingue ) la traduction en anglais, d’un de mes chapitres les plus édifiants si ce n’est d'après elle, le plus difficile à retranscrire.. (sic) (L_Eclaireur__éclairé__ page 347) The_Enlightener__1_L'Eclaireur éclairé, version anglaise). En effet, les textes philosophiques, pour être retranscrits dans une autre langue, voire une autre culture, doivent être bien compris pour apposer le terme adapté correspondant. 

  Je m’empresse donc de relayer ma collaboratrice providentielle. L'un et l'autre étant conscient de notre rôle de vulgarisateur, soit donc d'Eclaireurs... Bien qu'il y ait entre nous quelques différences d'appréciations, notamment ici entre les langues. Je viens seulement d'apprendre qu' Eclaireur pouvait aussi se traduire pas "scout" en anglais...ce qui n'a pas le même sens que je veux donner...Il faut évidement traduire par : The Enlightener , "celui qui éclaire", qui ouvre le chemin, l'éveilleur...

  Nos différences étant complémentaires, moi même versé autant dans la spiritualité que dans les intrigues de l’actualité et elle par sa longue expérience des tribulations de couloirs des grandes institutions sensées réguler  l’économie mondiale. Longtemps Maya a travaillé pour la Banque Mondiale avant d’entrer au FMI (Fond Monétaire International) où elle a servi de «  secrétaire paillassonne » ( c'est ainsi qu'elle se définissait à l'époque) à un de ses "Chef de Division". Elle fut exclue de cet organisme, suite à une mauvaise appréciation de son "patron-amant" , souhaitant s'en débarrasser. Mais gagna son procès devant la commission de discipline interne … Ensuite, comme  aux USA, tout se règle « à l’amiable » moyennant monnaie, au risque de tout perdre, elle accepta  l'indemnité proposée….  Néanmoins, la retraite sonnée, elle doit pourtant aujourd’hui encore exercer un emploi d’expert comptable et autres services commerciaux, dans une entreprise privée, pour joindre les deux bouts.  Aussi, en vertu de ses connaissances du milieu sclérosé  où elle travaillait, la voici publiant témoignage et appréciations  dans un livre qu’elle présente sur son blog.  

   En annexe, dans son ouvrage (d’une grande qualité de rédaction, très professionnelle et représentative de son abnégation et rigueur dans ses postes occupés) , elle ose même y ajouter les contes érotiques dédicacés alors à son patron, sous une complicité contrainte. Cet aveu peut certes heurter, voire discréditer l’ensemble, mais de mon coté, je vous assure y trouver plus d’authenticité à sa démarche.  Ensuite, vu notre époque… il faut bien se vendre ! (elle en sait quelque chose) . Ses ajouts, publiés indépendamment sur Kindle incitent à la lecture car ils relèvent d'un art communicatif où corps et esprit fusionnent pour nous retranscrire, l'humain dans tous ses états...du divin à la pure bestialité et ce dans le bon sens du terme. Démonstration (qui lui a valu le refus d'édition par de grandes maisons malgré le sujet porteur) mais dont les intentions n'ont d'autres but que nous faire comprendre l'état d’esprit où se joue notre avenir au FMI. Après, on peut toujours critiquer les religions… mais notre opinion pour se forger judicieusement doit avoir conscience d'une telle déviance propre à toute organisation humaine.  

 En parallèle,  de ses publications, Maya Touvière  a assimilé ma démarche et sans doute trouvé révélatrice ma candeur de justicier , s’appuyant sur une démarche historique et religieuse hors normes.  Ainsi donc a-t-elle  afficher sur son site mon livre en bonne place.

 

  Ceci dit, je ne cherche pas a créer d’amalgame, à chacun sa démarche. Mon associée de circonstance, souhaite surtout l’épuration du FMI . Non pour prendre sa revanche, mais bien pour que cet organisme redevienne l’outil de régulation économique créé au sortir de la deuxième guerre mondiale http://www.mayatouviere.com/hello-imf-basic-economic-principles.html

 plus que jamais nécessaire à la paix mondiale.

 

Bonne réception

Jean-Claude BONNOT

 

 

 

L’ÉCLAIREUR, commentaire sur Amazon

 

video-swastika

swastika

Le "druide" des Monts Jura et la Swastika d'Alesia

 C'est évidement avec satisfaction que je vous fais part de cet élogieux commentaire... Je l'avais déjà remarqué , mais n'avais pas vraiment apprécié avec quel souci du détail et sa chronologie il a été rédigé, l'émotion contenue , avec juste sur la fin l'ouverture nécessaire à la poursuite de l'intrigue. Le tout avec l'esprit révérencieux qui sied au mieux avec ce sujet hautement polémique. 

 
L'Eclaireur
 
L'Eclaireur
par Bonnot Jean-Claude
Edition : Broché
   

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 A la recherche de la Vérité, 8 novembre 2012
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Eclaireur (Broché)
Ce fut un plaisir de lire le livre de Jean-Claude Bonnot. On sent dans son style beaucoup de souplesse. Le livre comprend trois parties : La première très courte qui me rappelle la vieille France quand cela sentait bon le foin. Cependant, j’aurais voulu qu’il écrive encore plus dans ce style et j’espère qu’un jour il le fera en écrivant un roman sur la France au début du 20ème siècle. Le parler des paysans apporte beaucoup de chaleur dans ses premiers dialogues et la couverture du livre ne fait que compléter la nostalgie que je ressens pour la vieille France. Toute l’atmosphère est dans cette couverture. Je ne cesse de la regarder pour m’imbiber de mes sentiments de jeunesse. La fierté, les illusions et la liberté de ce jeune homme sur les chevaux nous captivent mais en même temps nous effraient, car on devine que ce jeune homme subira une vie bien loin de ce qu’il aurait pu s’imaginer dans sa prime jeunesse. On sait que ses « illusions perdues » le ravageront physiquement et mentalement, cet homme qui vit juste à l’orée où le paysan deviendra un ouvrier, la misère probablement collée à sa peau. La deuxième partie sur les Mandoubiens : Je suis restée sur ma faim, j’aurais voulu que le roman, qui se déroule du temps des Gaulois et des Romains, continue à l’infini. L’amour entre le Centurion et la Gauloise est d’une grande tendresse parsemée d’embuches. La troisième partie entame la philosophie de l’auteur et sa soif de connaître la vérité. Il pense que l’histoire telle qu’elle nous fut racontée est brodée de mensonges. Pourtant le passé est un ingrédient nécessaire pour pouvoir bien nous connaître. Ce livre me rappelle Le Code Da Vinci dont j’avais pensé que le sujet n’était que de la fiction. Cependant je m’étais posée cette question : « serait-il possible que Marie-Madeleine ait été l’épouse du Christ ? », une idée subversive et scandaleuse pour la chrétienté. Après avoir lu L’éclaireur, plus que jamais je pense qu’on nous a mentis, même les vestiges de la lignée de Marie-Madeleine pourraient expliquer que le Jura fut la terre choisie et que le corps du Christ aurait été enseveli en Gaulle. Alors cette phrase, selon un ancien prêtre bibliothécaire au Vatican, « Dieu existe mais pas Jésus » ouvre une boite de pandores que peu de personnes n’oseraient ouvrir.

A vous de voir et de vous forger une opinion.