Ukraine/ Face au coup d' Etat violent organisé contre ses frères, l'ours Russe montre ses griffes... dans le calme.

 

 

ILLUSTRATION. Perevalne (Ukraine). Cette base militaire proche de Simferopol a été prise par les militaires russes. 

 

BHL (Bernard Henry Levy) le diable l'emportera t'il sur la Madone en toile de fond ?

 

  Après les évènement de Kiev où les manifestants infiltrés par " Svoboda” ( mouvance nationaliste Ukrainienne anti-russes) ont clairement ouvert le feu sur les forces de l'ordre - en pleine trêve olympique- entraînant de fait une riposte sanglante, il fallait s'attendre à une réaction de Poutine.

   La situation sur le terrain peut devenir si grave qu'il faut bien y réfléchir avant de se prononcer pour un camp ou pour un autre.  Le mieux aurait été de s'abstenir et laisser aux peuples concernés directement le soin de régler leurs différents. Mais bon, comme d'habitude nos  intellectuels engagés occidentaux, ont créé le chaos... tout comme avec le "Printemps Arabe".

   A titre info, pour s'y retrouver, je vous conseille de lire ce texte de Vladimir Federowski  Ukraine ou le triomphe de l’idiotie diplomatique…  Suivi de ma réponse ci dessous du genre " A malin, malin et demi" . En effet, il accuse la diplomatie, mais lui même s'y emploie sans donner de solutions... Alors que la plupart d'entre nous ( en particuliers ceux qui font leur besogne quotidienne) en sont soumis aux discours officiels de propagande faisant passer les russes pour des agresseurs.

 Une analyse fine et neutre devrait pourtant nous faire comprendre que les dirigeants de l' Ukraine, vu la position stratégique de leur pays,  sont succeptibles de se laisser corrompre; sollicités à la fois par l' UE et la Russie... Donc, ce qui devait arriver est arrivé ! Toujours est il, que Poutine agit de façon naturelle envers la population russe très importante dans cet état  aux contours mal défini par le système soviétique. De l'autre, les européens n'ont pas les moyens de leurs ambitions. Seuls, ceux qui veulent le chaos y trouvent leur compte !

 

 Voici ma réponse à Féderowski ( qu'il ne lira sans doute pas  ;) )

"

Féderowski, nous fait là un cours de la vielle école des diplomates, insistant surtout sur ce qu'il ne voudrait pas voir s'établir, mais ne donnant pas de solutions pour y parvenir ! Tout au plus , nous renvoie t'il la balle afin d'engager un débat stérile.
En fait, Poutine lui a pris l'initiative; la porte étant ouverte par des êtres comme le sulfureux BHL :(
Cette gesticulation militaire l'arme en bandoulière, faisant suite au succès des JO, aura permis au monde de mieux comprendre l'ours russe ! Au final pas si détesté que ça ! Au contraire, comme autrefois la "Pax Romana" (Paix Romaine), les populations s'en trouvent rassurées. Idem en Europe où personne ne veut la guerre... du moment que l'agression n'est pas directe."