Justice, grâce presidentielle pour Jacqueline Sauvage: reflexe humanitaire ou acte politique d'ingérence ?

 

justice jaqueline sauvage

  

Vous me croirez sans peine si je vous confie choisir malgré moi ce thème d'actualité pour défendre l'indépendance de la justice. En effet, comment ne pas être enclin d'approuver la grâce présidentielle accordée à cette femme, qui en est arrivé à tuer son mari pour ne pas succomber sous ses coups.  Enfin , voilà comme nous sont présentés les faits par les médias.

   D'autres que moi sont sans doute plus qualifiés pour débattre si une telle procédure entre dans le cadre de nos arguments de droits qui s'opposent parfois aux raisons humanitaires etc...  Toujours est il qu'il est de mon devoir de saisir cette occasion pour vous informer  d'une dérive qui semble se manifester à travers cette pénible affaire.

    En effet, si je dénonce souvent le totalitarisme français ce n'est pas pour seulement pour exister ! A travers ce blog, régulièrement , je prends en exemple la polémique sur la localisation d' Alesia qui est entre autre la résultante  du diktat sur lequel la France a établi sa constitution.. soit l' Etat de droit dans lequel nous sommes censés évoluer .    Notre pays étant à ce jour -de par son histoire-  qui fait autorité dans le monde !  le seul état évolué qui ne se soit pas doté d'un système fédéral !... et pour cause !

    Donc, même si cela semble insignifiant, je tiens à rappeler ici que pour être digne de ce nom, un état démocratique doit se baser sur l'indépendance de la justice !  Normalement, notre constitution s'articule autour de la séparation des pouvoirs ( législatif, exécutif et judiciaire ) ... hors avec l'affaire de Jacqueline Sauvage nous venons d'assister à un aperçu de ce qui nous attend ! si j'en crois les militants de cette organisation qui dénonce un décret récemment signé par Emmanuel Vals juste avant son départ !

France, le coup d'Etat du 5 décembre 2016

 

  Pour ceux qui estiment nécessaire de consacrer un peu de leur temps à comprendre se qui me motive , à savoir "l'essence du droit" voici un peu de lecture Des vestiges des Monts jura... à la justice universelle !

Jean-Claude BONNOT