Erreurs et vérités de nos prix Nobel... Guerres et Paix dans leur dépendance à l'économie.

Joseph Stiglitz a l'habitude de critiquer l'euro <b>MANDELA</b> ... un rebelle libyenbourse

   La sortie de mon livre m'ayant accaparé sur des sujets fondamentaux (...) je reviens dans l'agora pour y glisser mes remarques. En ce moment les principaux hommes d'état se recueillent aux obsèques de Shimon Péres, le considérant unanimement comme un être de paix ! Pourtant, je me suis souvenu avoir fait allusion à ce personnage dans un billet édifiant voici 5 ans. Il était lui même un fervant " va-t'en-guerre" il a confirmé ces propos en avouant qu'"une attaque militaire contre l'Iran était plus proche qu'une option diplomatique". 

  Bien entendu, on peut toujours objecter que je ne suis pas dans le "secret des dieux" ... alors par bienveillance, je retiendrai l'allusion de " paix inachevée" sur laquelle semblent s'accorder les grands de ce monde à propos de l'ex-dirigeant d' Israël.

 J'ai aussi retenu une phrase soit disant élogieuse,  lors des obsèques attribuée à ce prix Nobel de la paix  " ...Je ne me préoccupe pas du passé, mais de l'avenir ! " ... si sur le fond, je suis d'accord , sur la forme je le suis moins et dénonce la confusion entretenue.. car la loi de cause à effet nous prouve que les erreurs du passé, conditionnent notre présent et aussi l'avenir. Alors il nous faut sans cesse retranscrire au plus près la vérité historique afin de corriger réellement nos erreurs.. ci dessous, j'ai choisi cet article comme exemple.

     D'habitude, je me méfie de toutes ces récupérations "anti-euro" , mais là ce lien ( mentionnant un prix Nobel d'économie) est recevable et digne d'être partagé. En fait, la monnaie unique européenne, reposait surtout sur la volonté d'unir les gouvernements... Le déficit à 3% du PIB et la dette à 6% , présentés comme une théorie économique fiable a bien servi de leurre... autant le savoir. Cependant, il ne sert à rien de dénoncer l'hérésie, si on ne peut révéler le juste !

Jean-Claude BONNOT

 

 

Stiglitz: "L'euro a été un échec économique"

Le prix Nobel d'Économie critique une nouvelle fois la monnaie unique. Dans une interview à Quartz, il considère que la devise européenne divise les pays et qu'elle résulte "d'une foi aveugle" dans la mondialisation