Visites et exposés sur la localisation d'Alesia au bord du Doubs (massif du Jura)

39344129_10156575790403622_4853789214619205632_n

IMG_0763

Prochainement, des expositions et autres visites guidées sur le thème de la localisation d' Alesia sur les bords du Doubs (massif du Jura) seront organisées à partir de notre modeste local de Pont de Roide ( Doubs 25) ainsi qu'au Théâtre romain de Mandeure à quelques kms http://alesiamontsjura.canalblog.com/

IMG_0587

IMG_0586

IMG_0727

IMG_0756

IMG_0712

 


Alesia/ Archéologie... Admettons la vérité ! Par Franck Ferrand.

Vercingétorix, un film de Jacques Dorfmann.

 

Wikipédia Commons

 

 

   L'un d'entre vous m'a écrit pour me signaler être surpris de ne pas avoir commenté l'article de Franck FERRAND sur Le Figaro concernant la localisation d'Alesia:

http://www.lefigaro.fr/vox/histoire/2014/05/19/31005-20140519ARTFIG00068-site-d-alesia-admettons-la-verite.php

 Mais, j'ai tardé à intervenir vu que je me doutais des réactions.... ou plutôt des "non-réactions" . Aussi ais je bien fait d'attendre tout en affichant sur la fin ma version. J'évite ainsi la polémique stérile, comme l'indique ce commentateur cordialement, mais sans appel .... Alors il ne faut pas s'étonner des résultats d'une presidence "Normale"

Le problème, lorsqu'on soutien une hypothèse scientifique minoritaire, c'est qu'on est facilement récupéré par des théories plus ou moins ésotériques, comme la votre. Nous sommes un pays libre et chacun peut exprimer ses opinions mais je voudrais ici redire que réfuter la localisation d'Alésia au Mont Auxois est majoritairement le fait d'une démarche rationnelle dénuée de toute connotation politique ou religieuse. Alésia n'est pas, à mes yeux, un enjeu politique, religieux ou national: simplement un problème scientifique et historique non résolu.

 En fait si je n'avais pas le recul nécessaire, voire même la prétention d'être un degré de conscience au dessus (mes contadicteurs se l'interdisant), je me demanderais si je ne me suis pas après tout échappé d'un zoo ! Que dire alors de mes congénères qui eux sont bien obligés d'y rester !

 

  Je vous affiche tout de même une de mes interventions, ainsi que d'autres adresses  où j'ai tenté de sortir le sujet dans le contexte où il est confiné. Ensuite, à vous de vous faire une opinion.  Sur ce je suis tout de même satisfait de constater que l'affaire est loin d'être classée... et soyez assuré que je pense ne pas démériter dans mon engagement et mes commentaires sur l'actualité. Vous pouvez le constater sur mon blog.


J'ai lu l'ouvrage de Mme Porte "l'imposture Alésia" : aucune preuve, rien, sinon des affirmations sans substratum... un ouvrage vide, inepte... Quant aux défenseurs d'Alise, ils ne sont pas des maîtres de conf., mais des Professeurs au Collège de France (Christian Goudineau) ou de Faculté (Réddé, Brunaux, Le Bohec,etc.), excusez du peu ! Cette querelle stérile nous ridiculise aux yeux des autres historiens étrangers qui reconnaissent Alise comme Alésia... mais en France hélas on adore les querelles picrocholines...

  • Comme disait Jefferson " Chaque homme a deux patries, la sienne et la France"... Alors ne vous étonnez pas si les étranger abondent volontiers au mensonge sur la localisation d' Alesia.
    L'archéologie est une chose trop importante pour être laissée aux seuls archéologues !
    Aussi, au point où en est cette affaire, le moment est venu de replacer les choses dans un contexte plus global.
    En pesant mes mots il nous faut faire la comparaison avec le " Sionisme" ( Judéo-chrétien) d'aujourd'hui comme phénomène civilisationnel vis à vis de l'ancien culte païen du soleil. Dont Alesia n'était plus que le pâle reflet à l'époque de Jules Cesar. C'est pourtant, par cette entité dévoyée, mais encore perçue comme mythe fondateur (dixit Diodore de Sicile ) que Vercingétorix a pu mobiliser les peuples celtiques à son secours.
    Cette cité, connue de tous, devrait aisément être retrouvée.... sa curieuse disparition, justifie à elle seule l'enjeu que j'aborde.... sans user abusivement du mot "complot" ... Je pense que l' Église romaine avait tout intérêt à dissimuler les racines de l'ancien culte, afin de s'y substituer.

 

 A voir aussi

Alesia : pourquoi l' Archéologie ne prouve rien ?

Non Franck Ferrand, le site d'Alesia n'est pas une "supercherie"