FMI FOND MONÉTAIRE INTERNATIONAL OU FOND MONÉTAIRE INFERNAL ? (dixit ci dessous new commentaire pour Maya)

 Suite/Le druide à Washington /Droit de cuissage au FMI: Les dessous peu glorieux d'une institution internationale. Maya Touvière

 

Cet établissement est vraiment la vitrine des causes profondes des conflits actuels..  De le savoir, ne doit pas nous paralyser... car c'est aussi le but non avoué d'un protocole démoniaque... Heureusement, le pire n'est pas toujours sur ! N'en doutez pas, un être averti en vaut deux !     suivez mon fil d' Ariane-Alesia !

banque mondiale et FMI Banque mondiale etMaya fmi FMI Washington (photo JC Bonnot)banque mondiale 3

 

 

  Je remets de nouveau en tête de liste, le livre de mon amie Maya Touvière qui ne démérite pas dans son combat contre l'injustice qu'elle a subie, mais aussi pour dénoncer les préjudices que les dérives moraux et professionnels qu'une telle institution font courrir à l'ensemble de la planète.  J'y ajoute également les témoignages de ma visite sur son invitation à la banque mondiale située juste à coté du FMI.

 De fait, me mettant en retrait, j'ajoute encore ici l'adresse d'un des passages de son livre qui lui tient le plus à coeur.

Un nouveau témoignage vient encore d'arriver d'une de ses collègues de la banque mondiale !

 


Note de la part de Peter Koenig à Maya Touvière, ancien économiste de la Banque Mondiale (traduction de son message).

« A propos de votre livre sur le “Droit de cuissage au FMI,” je ne peux que sympathiser sur ce que vous avez vécu au FMI.
Pour le peu que j'ai lu, il me semble que le sujet principal de votre récit (réel) est l'étoffe « interne » des institutions, c’est-à-dire son népotisme, cynisme, arrogance, bureaucratie et dédain envers les plus « petits ».
Il y a aussi une autre vérité celle de l’étoffe « externe » du Fonds Monétaire Infernal qui maintient les pauvres sous la houlette de la dette, afin que les riches puissent mieux les exploiter (je ne plaisante pas).
La Banque mondiale, sœur du FMI, fait exactement la même chose en utilisant des ajustements structurels qui sont des politiques pro-cycliques, dont tout économiste, qui se dit décent et honore ses capacités d’économiste, sait que ces politiques ne favorisent guère le développement, à part la misère.
Après avoir travaillé pour à peu près une trentaine d'années dans cette institution néolibérale, la Banque mondiale, j'ai vu le monde devenir littéralement néolibéral grâce à l’aide du FMI, de la Banque mondiale et de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) qui, sans componction, n’hésitent guère à enterrer et à opprimer les pays pauvres en les étouffant sous des couches de dettes. Ils leur accordent des prêts « généreux » mais imposent des conditions de réformes structurelles, afin que les pays pauvres (mais riches en ressources) puissent dépouiller leur chair riche en « ressources naturelles » quand les commissaires viennent recouvrer les créances.
Mon expérience est illustrée dans un thriller économique intitulé « Implosion », une fiction basée sur des faits. Il est disponible sur Amazon ainsi que dans d’autres librairies en ligne. On peut également l’obtenir à la boutique de la Banque mondiale... (Oui, il y était, mais je ne sais pas s’il y est encore).
Je vous conseille de le lire afin que vous puissiez voir l'autre côté de l'équation, au cas où vous n’en disposeriez pas. Le film « Bamako » est excellent : il va droit au but. Quand je l’ai vu, j’ai pensé qu’un initié de la Banque mondiale avait dû y apporter sa contribution. Ils l’ont passé à Washington pour une petite semaine ; puis il disparut complètement des écrans étatsuniens. C'est là où le FMI utilise de son pouvoir politique. »
http://www.youtube.com/watch?v=onRjI8yLsy0

 

 

 

"

Version française : Veuillez trouver ci-dessous un extrait de mon ouvrage "Droit de cuissage au F.M.I." s’agissant de Joan Dubinsky et son incompétence en tant qu’agent d’éthique au F.M.I. Elle est en ce moment Directrice d’éthique des Nations Unies, responsable de soixante-quinze mille employés ; belle promotion, comparativement aux quatre mille employés au F.M.I. Je me demande si les grosses institutions aiment recruter des incompétents, dont le tour de force est de savoir se vendre au-delà de leurs réelles possibilités. Ces incompétents seraient-ils aussi de ces malades mentaux qui s’imaginent pouvoir diriger des entreprises et même des nations ?

 

 

Ci dessous le billet publié le 10/10/ 2012

Droit de cuissage au FMI: Les dessous peu glorieux d'une institution internationale. Une employée du F.M.I ose parler

 édité chez Amazon.fr

 Je précise que ce livre venait d'être publié juste avant l'affaire DSK ! 


(on comprendra,
dès lors, la prudence complice des médias "aux ordres" à relayer ce témoignage alors que le présumé candidat socialiste avait le vent en poupe...)

  Copie_de_FAUCHEUR_originel En ce moment j'entretiens une correspondance avec l'auteure* d'un livre qui devrait faire sensation, s'il ne s'agissait pas d'un sujet qui éclabousse et met mal à l'aise la plupart des tenants de nos institutions... J'en fait aussi l'expérience, même si nos thèmes diffèrent.

  * Maya Touvière était éditée chez le même éditeur que moi (Paulo-Ramand)

  A l'heure où Anne Sinclair se repend sur les médias pour lancer son nouveau journal d'infos sur le Web, les voix dissonantes peines à se faire entendre.  Surtout si les moeurs de nos responsables financiers  et autres ténors de nos institutions peuvent être mis en lumière de façon peu glorieuses...attention, chasse gardée !

Anne Sinclair : «Je vais très bien, merci»

anne_Sinclair

Quand on lui demande ce qu'elle pense d'Isabelle Adjani qui va jouer son personnage dans l'affaire DSK ...voici ce quelle répond....

"En France, la presse est libre, ô combien, l’édition est libre, ô combien, le cinéma est libre, ô combien. Et moi, je suis libre de mener ma vie comme je l’entends sans en rendre compte à quiconque."

Bref, toujours la même dialectique destinée à maintenir le système en place et au passage flatter les égos...

Aucun journaliste dans ses questions surfaites ne se risquerait à lui demander les raisons de son aplomb lors des comparutions de son mari, alors président du FMI, accusé de viol sur une femme de ménage... Il fallait bien sauver le soldat DSK ! et toute la nomenklatura perverse qui se profile derrière cette affaire...

 Dommage donc que des auteurs tel que moi ou Maya Rivière (dont je retransmets ci dessous un de ses messages) ne jouissent pas plus de moyens d'actions (ou d'aide dans leur amateurisme) pour se faire entendre en livrant leurs témoignages. Mais bon, nous ne sommes pas les seuls dans ce cas. Pourtant, à l'heure du Web, telle une graine emportée par le vent, l'info peut passer...si tant est que chaque citoyen en prenne conscience au lieu de jalouser et dénigrer ceux qui leurs ressemblent et  pourtant : osent !

 J'ajouterai donc une citation trouvée sur la page facebook de Maya

Comme on dit, "Le dénigrement de l'héroïsme peut n'être qu'une facilité pour gens médiocres", comme disait Hogo Pratt."

 

 

 

Maya Riviere
mercredi
Maya Riviere
  • La traduction de la deuxième édition de mon livre, je l’ai faite moi-même ce qui m’a permis de minimiser les dépenses sauf pour l’éditeur qui le relie en ce moment à la recherche des coquilles. Pour lui j’ai payé $750. J’ai aussi fait la mise en page et la couverture et j’ai payé zéro dollar. La publication de mon premier ouvrage fut un véritable fiasco. Si j’avais su qu’on pouvait le publier soi-même sur Amazon.com, j’aurais économisé beaucoup d’argent et je me serais même aventurée à traduire mon premier ouvrage. Car je vous le jure, je suis meilleure que ce traducteur XXXXX. Mais j’étais novice dans la matière et c’est à tâtons que je m’y suis lancée. Si vous voulez écrire un autre livre, je pourrais vous passer tous les tuyaux. Au fait vous recevez 50 % des bénéfices après les frais qui ne sont rien du tout. Le prix du livre n’étant que de 2 euros !

 

 

 

 Jean Claude Bonnot

Hier
Jean Claude Bonnot


J'ai hâte cette fois de faire vraiment connaissance avec vous par delà ce que vous décrivez et denoncez. 

  Votre insistance en dit long sur des contes érotiques écrits sous la contrainte, pour la lubricité de votre chef de service. C'est donc qu'il doit vraiment y avoir des effets symptomatiques d'une dérive ou dégénérescence de nos institutions et leurs corollaires... les marchés financiers.
Mais je ne voudrais pas donner, avant de vous avoir lu entièrement, un avis trop subjectif.
Je pense avoir compris que vous avez bien reçu l'envoi de mon premier tome en format Word. J'ai voulu commencer ainsi avec vous, car la trame romantique qui l'accompagne devrait vous apaiser (après les éprouvantes semaine que vous venez de passer à traduire votre livre)...Voire vous faire découvrir d'autres personnages, moins pervers et pour le moins plus sagaces que ceux décrits et côtoyés par vos soins au FMI.

 

 

 

  


Quand la musique adoucit les moeurs.. super please !

 

video-swastika

swastika

Le "druide" des Monts Jura et la Swastika d'Alesia

 

SUPER VIDEO

https://www.facebook.com/jeanclaude.bonnot.3?ref=tn_tnmn

 

 Je ne sais si cela tient au fait de revenir de Washington, mais je ne me lasse pas de regarder cette vidéo..  ces gens là ont le rythme  dans la peau..

 C'est vrai que je n'ai pas reconnus ces regards biaisés  que l'on peut ressentir en France entre communautés..   Delà à dire qu'il s'agit d'une généralité... Je n'irai pas jusque là.

 

Posté par jc-bonnot à 18:16 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,